Terre que j’aime

ma terre d’automne
rousse comme les moissons ardentes
comme les feuilles de hêtre
qui résistent à l’hiver
et comme les sentiers secrets
d’une enfance rebelle

ma terre de poésie
où l’essentiel est un chant d’âme bleue
comme des morceaux de ciel
tombés dans l’encrier des mots
comme les îles éternelles
et leur profonde voix de pierre et d’eau

ma terre que j’aime
entre la danse des lucioles
et les yeux des phares
ce pays de nos rêves qui façonnent
les racines de l’aurore et le feu de la nuit
en une joyeuse démesure

© Francine Hamelin (Transpercer le ciel)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Poésie, Transpercer le ciel. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Terre que j’aime

  1. barbarasoleil dit :

    Si tendre, si beau…
    Merci Francine
    Je t’embrasse très très fort

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.