Archives de catégorie : Pour dire mon pays et ceux qui l’habitent

Le siècle secret

j’ai à mes yeux de sable un arbre océanique à mes pays un fleuve éclaté d’univers à mes rosiers la terre des demeures sacrées au centre de mes bras le nom de mes amis et dans l’envoûtement des propices saisons … Lire la suite

Publié dans Poésie, Pour dire mon pays et ceux qui l'habitent | Laisser un commentaire

Chaque douleur…

chaque douleur sans l’univers sens-la en toi comme une pierre chaque joie porte-la en toi comme une lumière infinie au soleil du temps apaisé   © Francine Hamelin (tiré de Pour dire mon pays et ceux qui l’habitent)

Publié dans Poésie, Pour dire mon pays et ceux qui l'habitent | Laisser un commentaire

À regarder par la fenêtre…

à regarder par la fenêtre le jour qui vient à pas de soie on entend des voix dans la rue un enfant qui parle de rêve ce soir il neigera peut-être le piano est silencieux une autre musique renaît comme … Lire la suite

Publié dans Poésie, Pour dire mon pays et ceux qui l'habitent | Laisser un commentaire

M’entendrez-vous demain…

  m’entendrez-vous demain alors qu’au creux du temps je parlerai parfois d’un vol d’oiseaux sauvages vous serez partis peut-être et je ne sais si mes mots sauront encore chanter la liberté des astres l’enlacement des rivières vous serez ici peut-être … Lire la suite

Publié dans Poésie, Pour dire mon pays et ceux qui l'habitent | Laisser un commentaire

Au coeur des Amériques

  au coeur des Amériques longues et brûlantes de cendres je dis mon pays de roses calcinées en mémoire de blé avec ses rêves d’eau et ses chemins perdus des secrètes aurores aux villes solitaires   © Francine Hamelin (tiré … Lire la suite

Publié dans Poésie, Pour dire mon pays et ceux qui l'habitent | Laisser un commentaire

Feuillage

  j’écoute le feuillage parler de jardins suspendus entre fougères et futaies j’écoute le bois en cascades de sève et de pollen parler de mousses et de parfums l’arbre augure la forêt   © Francine Hamelin (tiré de Pour dire … Lire la suite

Publié dans Poésie, Pour dire mon pays et ceux qui l'habitent | Laisser un commentaire

Aigue-marine

  l’oiseau fluide médite son envol avec en ses prunelles une impalpable profondeur un message d’eau et de sel bel oiseau criblé d’ondes odorantes imprégné de varech aux îles soudaines et comme attendues bel oiseau aux ailes ruisselantes comme une … Lire la suite

Publié dans Poésie, Pour dire mon pays et ceux qui l'habitent | Laisser un commentaire