Anne Sylvestre – Aveu

Magnifique chanson de la grande Anne Sylvestre, de l’album Parenthèses, sorti en 2011.

Ils veulent que la vie soit belle.
Allons, la vie est belle, quoi?
Ils veulent qu’un amour soit fidèle.
J’aime quelqu’un qui n’est pas toi.
Y a du soleil, des fleurs qui poussent.
Ne me regarde pas comme ça!
Il faut s’aimer, la vie est douce.
Si tu m’regardes, je n’pourrai pas.

Sait-on, sait-on jamais ce qu’on trouve?
Où restait la colombe, il y a une louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu’on aime?
Tous les mots que je t’ai dits
Me semblent des blasphèmes.

C’était un amour si tranquille;
Tranquille était mon cœur aussi.
Point d’ennemi dans cette ville,
Point de peines et point de soucis.
Jamais je n’ouvrais la fenêtre.
Ne me regarde pas comme ça!
J’étais ce que je croyais être.
Si tu m’regardes, je n’pourrai pas.

Sait-on, sait-on jamais ce qu’on trouve?
Où restait la colombe, il y a une louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu’on aime?
Tous les mots que je t’ai dits
Me semblent des blasphèmes.

Mais un jour l’ennemi s’annonce,
Il a couru, il est en bas.
Il tire les coups de semonce.
C’était toi, j’entends mon çoeur qui bat.
Moi qui dormais, je me réveille.
Ne me regarde pas comme ça!
Mon Dieu, mon Dieu, que j’étais vieille!
Si tu m’regardes, je n’pourrai pas.

Sait-on, sait-on jamais ce qu’on trouve?
Où restait la colombe, il y a une louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu’on aime?
Tous les mots que je t’ai dits
Me semblent des blasphèmes.

Il n’est plus rien qui me retienne.
Je ne suis plus ce que j’étais.
Si cette femme était la tienne,
J’en suis une autre qui se tait.
Y a du soleil, des fleurs qui poussent.
Regarde-moi, ça passera.
Il faut s’aimer, la vie est douce.
Je pars et ne me retiens pas.

Sait-on, sait-on jamais ce qu’on trouve?
Où restait la colombe, il y a une louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu’on aime?
Tous les mots que je t’ai dits
Me semblent des blasphèmes.

Sait-on, sait-on jamais ce qu’on trouve?
Tu aimais la colombe et je suis cette louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu’on aime?
Tous les mots que je lui dis me semblent des poèmes.

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Le chant de la mer

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Soleil comme prière

pour ce matin d’acier pour cette ville dure
pour les pavés luisants sous les pluies lancinantes
pour tous ceux qui sont seuls et dont la solitude
s’ouvre tout grand le cœur en accueillant la terre
pour les déracinés dans les forêts du temps
pour tous les exilés dans les cités d’argile

j’écrirai en prière tous les mots du soleil

pour une chanson bleue qui prolonge mes veines
pour les neiges d’oiseaux et le vent dans les roses
et pour le temps rouillé en cette ville close
pour une main tendue   une fenêtre ouverte
pour le piano muet sous les marées du soir
pour une enfance enfuie aux reflets d’un miroir

j’écrirai en prière tous les mots du soleil

pour la pluie en vitrail sur cette cité grise
pour ces vagues d’étoiles   pour ce cri de silence
pour l’ivresse d’un chant qui bouleverse nos vies
pour l’herbe qui respire   pour cet amour si grand
pour le feu et la glaise   pour ce matin tremblant
pour le poids de la vie et pour la mort légère

j’écrirai en prière tous les mots du soleil

 

© Francine Hamelin

Publié dans Poésie, Terre | Laisser un commentaire

Pergolesi – O Quam Tristis

Du Stabat Mater. Interprété par Emma Kirkby et James Bowman, avec The Academy of Ancient Music dirigé par Christopher Hogwood.

Bonne nuit, bonjour, sur les chemins du Temps du Rêve…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Anthony Bouffard – Sister Act Movie Medley

Un autre vidéo rigolo d’Anthony Bouffard qui a tout réalisé.

Publié dans Musique | 2 commentaires

Tango

Scène inoubliable du film Scent of a Woman de Martin Brest. Al Pacino et Gabrielle Anwar sont magnifiques.

Publié dans Un peu de tout | Laisser un commentaire

Les robots de Matt Dixon

Images trouvées sur la toile.

Matt Dixon est un artiste britannique. Ses robots sont bien sympathiques.

 

Publié dans Un peu de tout | 2 commentaires

The Moody Blues – Nights in White Satin

Très belle chanson des Moody Blues. De 1967.

Publié dans Musique | 4 commentaires

L’oiseau solitaire

Image | Publié le par | 3 commentaires

Pourtant

les mirages gris se désagrègent
dans la désillusion
d’un monde qui a bâti
sa propre geôle
et qui en a jeté les clés
aux vautours

qu’on ne me dise pas d’être docile
je ne suis pas un animal dressé
pour obéir au grand cirque
du mensonge
et de la pauvreté d’esprit

qu’on ne me dise pas
de dormir sur mes deux oreilles
j’entends la douleur de la terre
et les enfants perdus des guerres
la bêtise qui vocifère

qu’on ne me dise pas
que ça va bien aller
ce miroir aux alouettes
des lendemains qui chantent
nous n’avons rien changé
nous n’avons pas changé

et pourtant
la poésie reste debout
le rêve garde la tête haute
et pourtant
l’âme voyage libre
dans la dignité de l’enfance

et se rit de nos murs miroirs inutiles

 

© Francine Hamelin (tiré de Le voyage inachevé)

Publié dans Le voyage inachevé, Poésie | 7 commentaires

Maria Theresia von Paradis – Sicilienne

Interprété par Jacqueline du Pré au violoncelle accompagnée par Gerald Moore au piano.

Bonne nuit, bonjour, avec ce beau moment de douceur…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Mory Kante – Oh Oh Oh

Surnommé le «griot électrique», ce grand musicien africain est disparu, mais sa musique restera. De l’album La guinéenne, sorti en 2012.

 

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Les illustrations de Pawel Kuczynski

Images trouvées sur la toile.

Pawel Kuczynskiest un artiste graphique polonais. Ses illustrations sont une critique mordante de notre société.

 

 

Publié dans Un peu de tout | 7 commentaires

Eva – On revient toujours de loin

Ah! Quelle voix… De l’album Sous les sunlights, paru en 1976.

Publié dans Musique | 4 commentaires

Méditation

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Élan

percer la nuit à grande lumière de regard
à mesure que l’on naît dans un élan d’aurore
percer l’oubli à mesure de mémoire
retrouver souvenance de braises et d’étincelles
après le temps de marbre
après le froid des heures
et dans la solitude voir le secret du feu

être plus que d’argile
et devenir silence

 

© Francine Hamelin (tiré de L’argile et la flamme)

Publié dans L'argile et la flamme, Poésie | 3 commentaires

Händel / Halvorsen – Passacaglia

Superbe dialogue entre musiciens, avec Hauser au violoncelle et Lana Trotovsek au violon.

Bonne nuit, bonjour, sur notre Terre dont il faut prendre soin…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Jeanne Moreau et Marguerite Duras – Rumba des îles

Texte de Marguerite Duras, musique de Carlos D’Alessio. Un plaisir d’entendre ensemble les voix de ces deux grandes.

Publié dans Musique | 4 commentaires

Gargouilles 3

Images trouvées sur la toile.

 

Publié dans Un peu de tout | 4 commentaires

Saodaj’ – Pokor Lèr

Un petit tour à La Réunion avec le groupe Saodaj’.

 

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Francis Lemarque – Le temps du muguet

Une chanson écrite en 1959 par Francis Lemarque sur la musique d’un chant traditionnel russe. Un classique.

 

Publié dans Musique | 2 commentaires

Shaman

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Je voudrais m’endormir (reprise)

je voudrais m’endormir
sous la paupière bleue
d’une rivière lente
avec les chants bizarres
d’un oiseau délivré
qui danserait sans fin
au fil de la mémoire
je voudrais m’endormir
sous les longs soleils noirs
lampadaires chimériques
d’une nuit de hasard
où parlent à voix basse
les morts et les vivants
et les enfants du temps

je voudrais m’endormir
dans les bras des forêts
entre fleuve et rivages
voyager sans bagages
sans chaînes et sans naufrage
au sillage des vents
qui soufflent sur cet âge
je voudrais m’endormir
aux dunes du mystère
dans les puits du silence
aux sables des déserts
et rêver loin des guerres
au-delà de l’histoire
un peu d’eau pour l’espoir

je voudrais m’endormir
dans le coeur d’un rocher
que sculpterait la mer
dans les chants sans frontières
des baleines et des vents
dans la vaste prière
des chemins d’océan
je voudrais m’endormir
dans l’âme d’un bouleau
dans la beauté perdue
d’un pays sans colère
et plonger mes racines
en terre sans drapeau
entre le ciel et l’eau

 

Paroles et musique: © Francine Hamelin (SOCAN)  (tiré de l’album L’envers des jours)

Pour la chanson, c’est ICI

 

 

Publié dans Poésie, Textes de chansons | 2 commentaires

Vivaldi – Concerto pour mandoline en do majeur

Les trois mouvements de ce concerto. Avec Anna Schivazappa à la mandoline baroque, l’Ensemble Jupiter et Thomas Dunford à la direction et au luth. Un vrai régal, parce que c’est Vivaldi et parce que les musiciens ont du plaisir à jouer en plus d’être excellents..

 

Bonne nuit, bonjour, avec la beauté de la musique…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Onuka – Zenit

Vidéo absolument magique de ce groupe électro ukrainien. Onuka dit: «J’espère que cette vidéo vous aidera à ouvrir les yeux sur la beauté du monde qui nous entoure. Quels que soient les problèmes auxquels nous sommes confrontés, les exigences que nous impose la vie moderne ou la course rapide dans laquelle nous sommes tous jetés. Parfois, vous devez vous arrêter une seconde pour voir le bonheur du moment. Nous voyons ce que nous voulons voir.»

Publié dans Musique | 5 commentaires

ABBA – I Have A Dream

Il faut garder le rêve vivant… Très belle chanson d’ABBA. De l’album Voulez-vous, sorti en 1976.

 

Publié dans Musique | 2 commentaires

Gargouilles 2

Images trouvées sur la toile.

Quelques autres monstres de pierre…

 

Publié dans Un peu de tout | 1 commentaire

Marie Laforêt – Jovano, jovanke

Chanson traditionnelle bulgare, interprétée par la regrettée Marie Laforêt. De l’album Récital, sorti en 1969.

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

En ondes

Image | Publié le par | 2 commentaires

Nuit indigo

au cœur des sables d’opale et d’ambre
mémoire de l’océan du temps
usant les pierres de l’histoire
dans son œuvre de sel et d’écume
je me confonds au silence

la nuit est indigo
où s’efface la vacuité
d’un siècle incompréhensible

la nuit est indigo
où le rêve des forêts
entre dans mon âme
et me donne encore
une raison d’être

 

© Francine Hamelin (tiré de Le voyage inachevé)

Publié dans Le voyage inachevé, Poésie | 4 commentaires

Jean-Joseph Cassanea de Mondonville – Quia apud te

Tiré du Grand Motet De Profundis, interprété par Paul Agnew, ténor, et Les Arts Florissants, dirigé par William Christie.

Bonne nuit, bonjour, dans la sérénité…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

The Rolling Stones – She’s A Rainbow

De l’album Their Satanic Majesties Request, sorti en 1967.

Publié dans Musique | 5 commentaires

Gargouilles

Images trouvées sur la toile.

De tous temps, les humains ont imaginé des monstres. Les gargouilles en sont un excellent exemple. Il y en a même une (la première) qui a pu servir de modèle à Alien! Les films d’horreur n’ont rien inventé!

 

Publié dans Un peu de tout | 6 commentaires

Swingrowers – Via Con Me (It’s Wonderful)

Swingrowers est un groupe italien d’électro-swing qui reprend des classiques de la chanson. Avec des images du film Vacances romaines (1953) de William Wyler avec Audrey Hepburn et Gregory Peck.

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Le troubadour

Image | Publié le par | 2 commentaires

Accueil (reprise)

 

j’accueille les saisons entre mes bras tendus
et le monde très beau habité de patience

sur la chaleur du sable j’inscris chaque visage
j’écris chaque journée que l’eau effacera

le temps caresse chaque rêve
je nomme le pays des arbres
et la très grande fidélité de l’aube
et la tendresse quotidienne

je meurs de chaque tremblement
je suis l’oiseau perdu de neige
et dans la magie de la terre
je renais de chaque semaine

 

© Francine Hamelin (tiré de Comme aux jours de lumière)

Publié dans Comme aux jours de lumière, Poésie | 4 commentaires

Shostakovich – Valse n°2

Avec Hauser au violoncelle. Il joue merveilleusement bien et le plaisir qu’il a à jouer est contagieux! Avec l’Orchestre Philharmonique de Zagreb dirigé par Ivo Lipanovic.

Bonne nuit, bonjour,  avec la joie de la musique…

Publié dans Musique | 5 commentaires

Patachou – Le bricoleur

J’ai l’esprit facétieux aujourd’hui. Une autre chanson rigolote de Jacques Météhen et Georges Brassens, enregistrée par Patachou en 1953.

 

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Marie-Paule Belle – Mais où est-ce qu’on les enterre ?

Une chanson très drôle de Marie-Paule Belle. De 1995.

 

Deux-cent vingt-trois épouses parfaites
Trois-cent seize maris dévoués
Et quant aux bonnes mères,
Aux excellents pères
On ne peut même pas les compter
Cent quarante députés honnêtes
Deux-cent treize excellents voisins
Dans les cimetières
Y’a qu’à lire les pierres
Ce sont tous de petits saints

Mais où est-ce qu’on les enterre ceux qui sont méchants
Qui faisaient pleurer leurs mères battaient leurs enfants
Les antipathiques tous les renfrognés
Que personne n’a jamais jamais regrettés
Mais où est-ce qu’on les enterre les vilains râleurs
Les huissiers et les belles-mères et les percepteurs
Les grippe-sous notoires et les créanciers
Que personne n’a jamais jamais jamais regrettés

Soixante-quinze plus que centenaires
Qui n’ont jamais ni bu ni fumé
Quarante hommes d’affaires
Que leurs actionnaires ont tenu à remercier
Six douzaines de chastes comédiennes
Qui vivaient pour l’art et la beauté
Dans les cimetières
Y’a qu’à lire les pierres
Ils seront tous canonisés

Mais où est-ce qu’on les enterre ceux qui sont méchants
Les maquereaux et les mégères tous les médisants
Ceux qu’on croise très vite dans les escaliers
Que personne n’a jamais jamais jamais regrettés
Mais où est-ce qu’on les enterre les vilains gagas
Qui vous parlent des heures entières de leurs estomacs
Les envieux chroniques et les constipés
Que personne n’a jamais jamais jamais regrettés

Mais où est-ce qu’on les enterre les gens des guichets
Qui se servent d’un formulaire pour vous torturer
Tyrans minuscules petits chefs ratés
Que personne n’a jamais jamais jamais regrettés
Mais où est-ce qu’on les enterre ceux qui sont méchants
Qui faisaient pleurer leur mère battaient leurs enfants
Les antipathiques tous les renfrognés
Que personne n’a jamais jamais jamais regrettés
Que personne n’a jamais jamais jamais regrettés

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Barbara – Menuet pour la Joconde + La Joconde ???

Chanson de Paul Braffort enregistrée par Barbara en 1958.

 

Images trouvées sur la toile.

Publié dans Musique, Un peu de tout | 3 commentaires