Bernard Lavilliers et Jeanne Cherhal – L’espoir

J’adore… De l’album 5 minutes au paradis, sorti en 2017.

Publié dans Musique | 3 commentaires

Vers l’horizon

Vers l'horizon.jpg

Publié dans Arts visuels | Laisser un commentaire

Loin…

Inspiré du « pantun » malais…

je garderai vive la flamme
pour que rebelles restent nos âmes
loin de ce monde qui se fige
dans l’idolâtrie des miroirs

pour que rebelles restent nos âmes
loin des murailles qui s’érigent
dans l’idolâtrie des miroirs
j’allumerai des îles phares

loin des murailles qui s’érigent
partons  amour  vers l’océan
j’allumerai des îles phares
loin des fracas et des tourments

partons  amour  vers l’océan
pour que le rêve nous emporte
loin des fracas et des tourments
je garderai vive la flamme

© Francine Hamelin (Cosmogonies)

Publié dans Cosmogonies, Poésie | 2 commentaires

Hauts vents de l’univers

hauts vents de l’univers
passant sur mon âme
comme un frémissement
d’ondoyante lumière
je respire jusqu’au fond de moi votre liberté

hauts vents de feu
vous insufflez jusqu’à la moelle de mes os
cette chaleur vivante
des plus vastes étés

je vous accueille
dans l’argile de mon corps
comme une soudaine délivrance
vous ouvrez dans mes veines
une saison magnifique

© Francine Hamelin (L’argile et la flamme)

Publié dans L'argile et la flamme, Poésie | 6 commentaires

Gisela João – Meu amigo está longe

Fado toujours… Merveille…

Bonne nuit, bonjour, avec cette musique d’âme…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Vladimir Cosma – La taverne des marins (Boléro)

De la trame sonore du film César (La trilogie marseillaise) de Marcel Pagnol… 

Publié dans Musique | 2 commentaires

Bela Lakatos – O Bijav (Le mariage)

Avec The Gypsy Youth Project. J’adore la musique rom hongroise…

Publié dans Musique | 2 commentaires

Kovacs – 50 Shades Of Black

J’aime beaucoup…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Orange Blossom – Habibi

De l’album Everything Must Be Change, sorti en 2005. Très bon…

Publié dans Musique | 2 commentaires

Sting – Shape of My Heart

Quelle belle chanson…

Publié dans Musique | 2 commentaires

Nuages stellaires

Nuages stellaires.jpg

Publié dans Arts visuels | Laisser un commentaire

Hors-les-murs

si mon rêve est de démesure
à boire aux sources du levant
tous les parfums de l’orient
à hisser haut sur la mâture
les voiles qui savent bien les vents
qui effacent les heures et leurs ombres

si mon rêve est de démesure
à parcourir les chemins d’âme
toutes les lignes de nos mains
toutes les rides à nos fronts
nos corps arrimés à la terre
comme mémoire aux champs de blé

beaux oiseaux de ma déraison
et de cet amour hors-les-murs
je garde le bleu de vos ailes
et le cœur battant de l’envol
pour que le rêve encore nous tisse
loin d’un monde où tout se mesure

© Francine Hamelin (Cosmogonies)

Publié dans Cosmogonies, Poésie | 2 commentaires

Couleur

un esprit en équilibre
sur le vol d’un oiseau
traverse la lumière
d’un presque crépuscule

et le jour qui décline
est couleur d’horizon

couleur d’enfance   mon âme
là où je suis toujours chez moi

couleur de rêve   mon âme
où j’ai des arbres dans la voix

© Francine Hamelin (Les routes buissonnières)

Publié dans Les routes buissonnières, Poésie | 4 commentaires

Denez Prigent et Lisa Gerrard – Gortoz A Ran (J’attends)

Magnifique collaboration…

Bonne nuit, bonjour, avec la musique nécessaire…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Paté De Fuá – Película Muda

Excellent…

Publié dans Musique | 4 commentaires

Katia Guerreiro – Lisboa

Une chanson écrite par Charles Aznavour. Superbe… De l’album Fado, sorti en 2008.

Ma ville en bord de mer tu t’accroches à mes basques
Quand je dois m’en aller vers d’autres horizons
J’ai, en ta compagnie, fait un peu trop de frasques
Le moment est venu de payer l’addition.
Terre de mes amours de jeunesse immature
A vingt ans je croyais que tout m’était permis
Je ne fus pas toujours blanc bleu en aventures
Quand on est jeune et fou, on veut brûler ses nuits.

Lisboa je pars
Sans but, au loin et au hasard
De port en port, de gare en gare
Pour effacer les cris stridents de ma mémoire
Et tenter un nouveau départ
Je pars.

Lisboa je fuis
Vers l’incertain, vers l’infini
Vers des ailleurs chercher l’oubli
Comme un fuyard traqué, comme un proscrit.
J’ai gâché l’amour et détruit
Ma vie.

Ma ville tu m’angoisses et mon coeur se déchire
Que tu vas me manquer, là-bas, dans mon exil.
Reviendrai-je jamais, mon Dieu, qui peut prédire
Pourrai-je, loin de toi, vaincre tous les périls?
Ville de mes émois, mi-mère et mi-maîtresse
D’espoir en désespoir tu as forgé mes jours.
J’ai les yeux pleins de larmes et le coeur en détresse
Sachant que je m’en vais peut-être pour toujours.

Lisboa je pars
Sans but, au loin et au hasard
De port en port, de gare en gare
Pour effacer les cris stridents de ma mémoire
Et tenter un nouveau départ
Je pars.

Lisboa je fuis
Vers l’incertain, vers l’infini
Vers des ailleurs chercher l’oubli
Comme un fuyard traqué, comme un proscrit.
J’ai gâché l’amour et détruit
Ma vie.

Je ne marcherai plus tout au long de la rade
Au bras de mon amour, heureux et coeur battant
Frimant à ses côtés à m’en rendre malade
Fier de son teint hâlé et de son corps troublant.
J’ai piétiné ses rêves sans raison ni cause
Elle, désabusée, a mis fin à ses jours.
De remords en regrets j’ai appris une chose
C’est quand l’amour n’est plus que l’on croit à l’amour.

Lisboa je pars
Sans but, au loin et au hasard
De port en port, de gare en gare
Pour effacer les cris stridents de ma mémoire
Et tenter un nouveau départ
Je pars.

Lisboa je fuis
Vers l’incertain, vers l’infini
Vers des ailleurs chercher l’oubli
Comme un fuyard traqué, comme un proscrit.
J’ai gâché l’amour et détruit
Ma vie.

Charles Aznavour

Publié dans Musique | 2 commentaires

Beast – Out of Control

Beast, c’est le duo montréalais formé de Betty Bonifassi et Jean-Phi Goncalves. Betty Bonifassi a une voix fabuleuse…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Karsten Troike – Di Katerinke

De l’album Shuloym Alaykhem (The Old Yiddish Songs).

Publié dans Musique | 2 commentaires

Ternipe – Lungoj o Drom (La longue route)

Groupe rom hongrois que j’aime beaucoup… De l’album Pe mande o cheri.

Publié dans Musique | 4 commentaires

Lune d’été

Lune d'été.jpg

Publié dans Arts visuels | Laisser un commentaire

Avril

apaisées d’oiseaux doux
les forêts de nos mains
accueillent tout ce qui s’éveille
dans le corps de la terre patiente
racines-sources
et cœurs de cailloux bleus

dans la fête profane
de nos corps délivrés
s’éteint le dernier soupir de l’hiver

© Francine Hamelin (Cosmogonies)

Publié dans Cosmogonies, Poésie | 6 commentaires

Partage

ô partageurs de rêve au-delà du sommeil
vous que l’été habite et que l’espace enchanrte
vous dont j’ai su le nom de par la voix des aubes
je dis que j’ai posé mon front à vos épaules
et que la mort fondait comme un miroir gelé
comme une neige pâle tout au bout de vos doigts

amis dedans ma vie ô rêveurs de la terre
je dis que j’ai tourné comme fleur au soleil
en me riant du temps qui s’essoufflait en vain
je dis que j’ai dansé aux routes de tendresse
quand de vos mains tendues jaillissaient la cadence
et la folle beauté et le chant du silence

compagnons de la fête et des saisons profondes
je dis que s’épanouissent tous les chemins d’enfance
en cherchant un pays sans mesure ni loi
où toute solitude s’effrite peu à peu
où la nuit s’illumine où le jour se prolonge
de chaque mot d’amour prononcé par nos yeux

© Francine Hamelin (Les heures de sable)

Publié dans Les heures de sable, Poésie | 4 commentaires

Vladimir Cosma – La Valse d’Augustine

Avec l’Orchestre Philarmonique de Paris. De la trame sonore du film de Yves Robert,  Le Château de ma mère.

Bonne nuit, bonjour, avec cette belle douceur…

Publié dans Musique | 6 commentaires

Katia Guerreiro – Talvez Não Saibas

Magnifique…

Publié dans Musique | 3 commentaires

The Beatles – Eleanor Rigby

Ça n’a pas pris une ride…

Publié dans Musique | 4 commentaires

Sarah Lesch – Ein Alter Krieg

Sarah Lesch est une auteure-compositrice-interprète allemande.

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Hooverphonic – Battersea

J’adore…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Los Kipus – Mal Paso

Une bien belle valse péruvienne…

Publié dans Musique | 2 commentaires

Les voyageurs

Les voyageurs.jpg

Publié dans Arts visuels | 2 commentaires

Poèmes sauvages

viendra une vaste floraison d’étoiles de mer
aux sables bleus des rives intactes
et des rêves insoumis

nous marcherons pieds nus
dans les herbes salines
au bord des vagues douces
et des symphonies de calcaire et de grès

nous prendrons entre nos mains
des âmes de pierres et des âmes d’oiseaux
des mots poissons   des mots bateaux
des conques où l’on peut entendre
le silence du ciel et le chant de la terre
et nous transpercerons l’horizon
jusqu’au mystère des archipels
jusqu’aux volutes des poèmes sauvages
et des éternités indociles

© Francine Hamelin (Cosmogonies)

Publié dans Cosmogonies, Poésie | 4 commentaires

Toute bleue

voyageurs immobiles
qui voyagent pourtant
arbres rêveurs d’étoiles
sur les ailes du vent
protecteurs des enfances
et des chemins vivants
en vous j’ai mon refuge
dans le chant des racines
ma folie toute bleue
comme la poésie
et comme un cœur d’oiseau
qui retrouve les îles
comme un pays possible
au-delà de la nuit
où mon âme respire
dans le temps aboli

il n’est plus grand voyage
que le rêve des arbres

© Francine Hamelin (Les routes buissonnières)

Publié dans Les routes buissonnières, Poésie | 4 commentaires

Amadeus, The Electric String Quartet – Earth Song

Une très belle pièce originale de ce quatuor…

Bonne nuit, bonjour, avec la beauté de la terre…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Madame Monsieur – Prochain Soleil

Duo français composé d’Émilie Satt et de Jean-Karl Lucas.

Publié dans Musique | 4 commentaires

Denez Prigent (avec Yann Tiersen) – Va Hent (Mon chemin)

Un auteur-compositeur breton que je viens de découvrir (merci, Eveline) et que j’aime beaucoup…

Kemer a rin an hentoù glas a vouskan din an aezhenn
Ha fulennoù arc’hant ar glizh war raden an dosenn

Kemer a rin an hentoù kamm a yud din ar sparfell
Ha sklêrijenn rouz al loargann pa vez diroll an avel

Kemer a rin an hentoù kuzh ‘zañs din ar c’houer lirzhin
Ha war beg an toennoù ruz mogedoù gwenn ar frim

Kemer a rin an hentoù aour ‘gan din eon ar stered
Hag en neñvoù splann miz Here Bagadoù al laboused

Kemer a rin an hentoù koll a gont din ar vogidell
Ha tasmantoù roz ar c’houmoul e melezour ar stivell

Kemer a rin an hentoù don a lavar din va c’halon
Rak kavout a ran hoc’h hini re eeun evidon.

*****

Je prendrai les chemins bleus que me murmurent la brise
Et les étincelles d’argent de la rosée sur la fougère des tertres

Je prendrai les chemins tortueux que me crient l’épervier
Et l’éclat roux de la pleine lune quand le vent se déchaîne

Je prendrai les chemins secrets que parcourent en dansant les gais ruisseaux
Et sur le faîte des toits rouges les fumées blanches du givre

Je prendrai les chemins d’or que me chantent l’écume des étoiles
Et dans les cieux radieux de février les nuées d’oiseaux

Je prendrai les chemins oubliés que me racontent la bruine
Et les roses fantômes des nuages dans le miroir des fontaines

Je prendrai les chemins profonds que me dit mon coeur
Car je trouve les vôtres bien trop droits pour moi.

Denez Prigent

Publié dans Musique | 4 commentaires

Kanizsa Csillagai – Fa Nye Mama

Groupe de Hongrie, qui fait renaître d’anciennes chansons des tziganes Boyash.

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Tautumeitas – Raganu Nakts

Tautumeitas est un groupe de Lettonie, composé de 6 chanteuses et musiciennes.

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Pauline Julien – Mommy

Un chanson de Gilles Richer et Marc Gélinas,  par la grande Pauline Julien. Si nous n’y prenons garde, notre langue et notre culture disparaîtront, avalées par une anglicisation rampante. Écrite en 1971, cette chanson est encore plus d’actualité en 2021…

Mommy mommy, I love you dearly
Please tell me how in french
My friends used to call me ?
Paule, Lise, Pierre, Jacques ou Louise
Groulx, Papineau, Gauthier
Fortin, Robichaud, Charbonneau

Mommy mommy, how come it’s not the same
Oh mommy mommy, what happened to my name
Oh mommy, tell me why it’s too late, too late
Much too late

Mommy mommy, I love you dearly
Please tell me where we used to live in this country
Trois-Rivières, St-Marc, Grand-Mère
Gaspé, Dolbeau, Berthier
St-Paul, Tadoussac, Gatineau

Mommy mommy, how come it’s not the same
Oh mommy mommy, there’s so much in a name
Oh mommy, tell me why it’s too late, too late
Much too late

Mommy mommy, I love you dearly
Please sing the song you sang when I was a baby
Fais do-do, Colas mon p’tit frère
Fais dodo, mon p’tit frère, fais do-do tu auras du lolo

Mommy mommy, I remember the song
Oh mommy mommy something seems to be wrong
Oh mommy, tell me why it’s too late, too late
Much too late

Mommy mommy, I love you dearly
Please tell me once again that beautiful story
Un jour, ils partirent de France
Bâtir ici quelques villages, une ville, un pays

Mommy mommy, how come we lost the game
Oh mommy mommy, are you the one to blame
Oh mommy, tell me why it’s too late, too late
Much too late

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Les accompagnateurs

Les accompagnateurs.jpg

Publié dans Arts visuels | Laisser un commentaire

Antipodes


dans la véracité des chemins d’enfance
aux antipodes des récifs du monde
emmène-moi jusqu’à cette folle saison
de broussailles rousses et d’églantiers
où les oiseaux font leur nid d’un poème
où les déserts parlent avec la voix des puits
aux margelles d’une libre parole

aux antipodes des ombres illusoires
emmène-moi   mon âme   au bord de l’infini

© Francine Hamelin (Cosmogonies)

Publié dans Cosmogonies, Poésie | 3 commentaires

Soleil comme prière

pour ce matin d’acier   pour cette ville dure
pour les pavés luisants sous les pluies lancinantes
pour tous ceux qui sont seuls et dont la solitude
s’ouvre tout grand le cœur en accueillant la terre
pour les déracinés dans les forêts du temps
pour tous les exilés dans les cités d’argile

j’écrirai en prière tous les mots du soleil

pour une chanson bleue qui prolonge mes veines
pour les neiges d’oiseaux et le vent dans les roses
et pour le temps rouillé en cette ville close
pour une main tendue   une fenêtre ouverte
pour le piano muet sous les marées du soir
pour une enfance enfuie aux reflets d’un miroir

j’écrirai en prière tous les mots du soleil

pour la pluie en vitrail sur cette cité grise
pour ces vagues d’étoiles   pour ce cri de silence
pour l’ivresse d’un chant qui bouleverse nos vies
pour l’herbe qui respire   pour cet amour si grand
pour le feu et la glaise   pour ce matin tremblant
pour le poids de la vie et pour la mort légère

j’écrirai en prière tous les mots du soleil

© Francine Hamelin (Terre)

Publié dans Poésie, Terre | 2 commentaires