Salut Salon – Wettstreit zu viert

Quatre superbes musiciennes avec beaucoup d’humour!

Publié dans Musique | 2 commentaires

Ciné-java (reprise)

Une chanson que j’ai écrite il y a environ une douzaine d’années, aujourd’hui il n’y manquerait que… devinez quoi ?!?…

Notre monde commence à ressembler à certains films dystopiques! La réalité rejoint mine de rien la fiction. Genre «Le jour où la Terre s’imposa»…

Avec Laren Bélec à la guitare acoustique, Gabi Macaluso à l’accordéon et Michel Viau à la contrebasse.

 

 

c’est la java du millénaire
la danse meurtrière
la java-catastrophe
quand c’pas la menace nucléaire
c’t’un tremblement de terre
vaut mieux êt’philosophe
la couche d’ozone est en dentelle
le soleil est mortel
la terre est en surchauffe
on s’empoisonne les neurones
au dioxyde de carbone
d’la machine gloutonne
et tout au fond du ciel peut-être
y a-t’il une comète
quelque part qui nous guette
et comme si ça n’suffisait pas
on va au cinéma
voir sauter la planète

c’est la java des militaires
la danse de la guerre
la java d’lhécatombe
pour un p’tit bout d’frontière
on se refait l’enfer
voilà qu’il pleut des bombes
le poitrail bardé de médailles
des généraux mitraillent
tout ce qui a une ombre
pour la paix ils creusent des tombes
après tout les colombes
c’est juste de la volaille
et quelque part un Cro-magnon
le doigt sur le bouton
prépare nos funérailles
et comme si ça n’suffisait pas
on va au cinéma
voir des champs de bataille

c’est la java d’la destruction
java d’la pollution
ronde des marées noires
à force de produire nos poisons
un beau jour nous n’aurons
même plus la mer à boire
entre le plomb et l’cyanure
les rivières au mercure
et les grands dépotoirs
on s’prépare un drôle de futur
une énorme facture
pour la suite de l’histoire
quelque part un laboratoire
rejette dans le noir
une étrange mixture
et comme si ça n’existait pas
on va au cinéma
contempler la nature

c’est la java d’la surenchère
java des billets verts
tourbillon des millions
l’ultime somnifère
la nouvelle religion
c’est la consommation
on rêve de gros comptes bancaires
on d’viendrait mercenaire
pour faire plus de pognon
et voilà que l’humanitaire
est un grand cimetière
où pousse le béton
et quelque part au clair de lune
dans un abri d’fortune
un enfant dort à terre
on aime mieux oublier tout ça
on va au cinéma
pleurer sur la misère

c’est la java de la querelle
c’est la tour de Babel
java d’la déraison
discours perpétuels
en langue artificielle
faudrait une traduction
on invente des vocabulaires
où des mots remplis d’air
font office d’ornements
puis on nous bombarde d’images
fausses comme les langages
où il n’y a que de vent
quelque part le vide fait du zèle
dans l’immense bordel
d’la communication
et comme on ne se parle pas
on va au cinéma
voir un film d’action

c’est la java de la bêtise
la danse de la crise
java de l’illusion
pendant que le monde agonise
le mensonge fait mainmise
sur la situation
on n’arrête pas d’dire des sottises
en faisant l’analyse
de not’tournage en rond
on se regarde le nombril
en criant au génie
de nos cogitations
quelque part dans le grand fouillis
la folie se réjouit
de notre confusion
et comme si ça n’suffisait pas
on va au cinéma
s’offrir des émotions

c’est la java d’l’agitation
java d’l’aberration
une danse frivole
alors même que tout dégringole
on s’dit qu’on a l’contrôle
sur nos vies d’bestioles
on agit en propriétaires
faudrait pas oublier
qu’on est juste locataires
notre bail va s’faire résilier
si on r’fuse de changer
un p’tit peu nos manières
quand la Terre va se secouer
ça va déménager
dans toutes les chaumières
quand la Terre en aura assez
elle nous fera danser
dans tous les hémisphères
danser une java d’enfer
une java du tonnerre
notre java dernière

 

Paroles et musique: © Francine Hamelin (SOCAN) (tiré de l’album L’envers des jours)

Publié dans Mes chansons, Textes de chansons | Laisser un commentaire

Les amitiés improbables 10

Images trouvées sur la toile.

Et chez les animaux pas besoin de distanciation sociale!

 

Publié dans Un peu de tout | 4 commentaires

Melanie – Lay Down

De l’album Candles in the Rain, paru en 1970.

 

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Les ailes du matin

Image | Publié le par | 2 commentaires

Cristal

dans le silence qui m’entoure
et m’habite
je prends visage du paysage
de l’envers des miroirs
là où l’âme de la terre
défait les apparences
d’un monde en éclipse

dans le fleuve de mon sang
j’ai des nuages d’arbres
et des rêves de pierre
tout au cœur de mes os

à l’envers des miroirs
d’un monde de futilité
je prends nom d’un pays de vastitude
là où l’âme nue de l’enfance
efface patiemment
les vieilles mappemondes
et les dieux inutiles

le silence m’entoure et m’habite
l’oiseau est de cristal
et renverse les murs

 

© Francine Hamelin (tiré de Le voyage inachevé)

Publié dans Le voyage inachevé, Poésie | 5 commentaires

Heitor Villa-Lobos – Tristorosa

Très belle pièce, interprétée à la guitare par Tatyana Ryzhkova.

Bonne nuit, bonjour, prenez bien soin de vous…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Le pire virus!!!

Image | Publié le par | 4 commentaires

Olena Uutai – The Call of the Shaman

Olena Uutai est une chanteuse de Yakoutie (Sibérie). À travers le chant de gorge, sa voix évoque les sons des animaux. Un voyage à l’autre bout du monde…

Publié dans Musique | 2 commentaires

Virus, vous avez dit virus? 9

Images trouvées sur la toile.

Pas de masque? Pas de problème! Il suffit d’un peu d’imagination…

Publié dans Un peu de tout | 6 commentaires

Beyries – J’aurai cent ans (avec Louis-Jean Cormier)

Une très belle chanson de Beyries. Paroles de Maxime LeFlaguais.

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Violons vitrifiés

Image | Publié le par | 3 commentaires

De douceur et d’aurore (reprise)

 

de douceur et d’aurore je bâtirai les jours
avec ce soleil au jardin de la mer
pour les enfants qui chantent au fond d’une ville
où des humains noyés
contemplent les heures immobiles

j’ouvrirai les demeures enfouies
au cœur de l’oubli
pour que le temps soit beau
comme une opale profonde

alors
quand une rose de feu aura envahi le désert
j’habiterai les fontaines du jour

 

© Francine Hamelin (tiré de Comme aux jours de lumière)

Publié dans Comme aux jours de lumière, Poésie | 2 commentaires

Karen Young – Confiteor

Karen Young, une très grande chanteuse québécoise de jazz (mais pas que), a composé Missa Campanula, messe polyphonique à la mémoire de sa mère. Une œuvre magnifique. Avec Voces Boréales. Paru en 2016.

Bonne nuit, bonsoir, dans la beauté apaisante de la musique. Prenez soin de vous…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

ONF – Plein de films à regarder gratuitement!

L’Office National du Film du Canada, depuis sa fondation en 1939, a permis la création de plus de 13 000 œuvres et remporté au-delà de 5000 récompenses. Le site met à la disposition du public plus de 4000 œuvres, films, documentaires, animations, films autochtones et autres. Une très riche programmation, idéale pour ces temps de confinement! Et de très beaux films d’animation pour les enfants (petits et grands) !

Ce site est accessible aux personnes vivant avec un handicap visuel ou auditif.

C’est ici:

https://www.onf.ca/

Publié dans Un peu de tout | Laisser un commentaire

Champion – 40 #@%&!

En lien avec l’itinérance dont je parlais plus tôt, musique de Champion (connu aussi sous le nom de DJ Champion) et vidéo de Jimmy Lakatos. De l’album °1 paru en 2013.

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Moana and the Tribe – Huakirangi

Salutations du Soleil à Te Po (la Dame de la Nuit) lorsque commence une nouvelle journée. Moana Maniapoto, qui dirige le groupe, a été introduite au New Zealand Music Hall of Fame. Chanson de 2016.

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Les amitiés improbables 10

Images trouvées sur la toile.

Les animaux n’ont pas de préjugés. Nous devrions nous en inspirer.

 

Publié dans Un peu de tout | 5 commentaires

Salomé Leclerc – Tourne encore

Superbe chanson de Salomé Leclerc, de l’album Live au Treatment, paru en 2016. Je l’ai vue sur scène et elle a une incroyable présence.

 

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Lumière de l’aurore

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Les escaliers du temps perdu (reprise)

Je reprends ce texte avec une pensée, en ces temps plutôt chaotiques, pour les gens qui sont en situation d’itinérance et qui sont particulièrement vulnérables.

Près de 5800 personnes sont en situation d’itinérance «visible» au Québec. Une hausse de 8 à 12 % de 2015 à 2018. Sont surreprésentés les Autochtones (en particulier les Inuits) ainsi que les personnes homosexuelles ou bisexuelles. Et on ne compte pas l’itinérance «cachée»… Triste portrait de notre société. (Et depuis que cette étude a été faite les nombres n’ont fait qu’augmenter).

 

aux escaliers du temps perdu
dans les jardins rouillés des heures
poussent parfois d’étranges fleurs
dont on ne sait pas la couleur
car elles ne sortent que la nuit
aux corridors de nos oublis

néons clignotant dans l’ennui
la fatigue éteint les regards
quelqu’un parle de hasard
en déambulant sous la pluie
la vie s’enfuit à cent à l’heure
et un feu rouge pour le coeur

aux escaliers du temps perdu
il y a l’exil   il y a l’errance
les noyés de l’indifférence
ceux qui chavirent sans un cri
dans l’anonymat de la nuit
aux corridors de nos oublis

la ville roule et se déhanche
sur le vide quelqu’un se penche
ayant bu jusqu’à l’ivresse
tous les reflets gris de la pluie
à la mémoire du temps enfui
dans le vide tombe sans bruit

aux escaliers du temps perdu
aux corridors de nos oublis
y a ce silence à bout de bras
et tous ces mots qui n’ont pas d’âme
et tous ces yeux où meurt la flamme
et la vie qui vole en éclats

aux rues de suie et de poussière
aux horloges de l’éphémère
l’éternité se fait fragile
pour les enfants de la nuit
éboueurs des temps de folie
dans les égoûts du paradis

aux escaliers du temps perdu
dans les jardins rouillés des heures
s’ouvrent parfois d’étranges fleurs
dont il ne reste que l’odeur
comme un parfum doux-amer
enraciné dans nos déserts

aux corridors de nos oublis

 

© Paroles et musique: Francine Hamelin (SOCAN)

Publié dans Textes de chansons | 10 commentaires

Marin Marais – Tombeau pour Mr. de Lully

Avec  Simone Eckert à la viole de gambe et Ulsich Wedemeier au théorbe.

Bonne nuit, bonjour, prenez soin de vous…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

OLOX – Crying of the Earth

Comme un voyage à l’autre bout du monde… OLOX, c’est Zarina Kopyrina et Andreas Jones, mariage de musiques des Sakha de Sibérie et de sonorités rythmiques et électroniques. Avec Gennady Tkachenko-Papizh, Jivan Gasparyan & Jivan Gasparyan Jr.

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Terry Gilliam – The Miracle of Flight

Une folle animation de Terry Gilliam.

Publié dans Un peu de tout | Laisser un commentaire

Les amitiés improbables 9

Images trouvées sur la toile.

De belles leçons de vivre ensemble…

 

Publié dans Un peu de tout | 11 commentaires

Leyla McCalla – La vi Vye Neg

Leyla McCalla est une chanteuse et violoncelliste New-Yorkaise d’origine haïtienne. Après avoir fait partie du groupe The Carolina Chocolate Drops, elle s’est lancée en solo.

Publié dans Musique | 2 commentaires

Nuit d’étoiles

Image | Publié le par | 5 commentaires

Énigme

je ne résoudrai pas l’énigme des vagues
d’une nuit en déferlantes d’étoiles
mais j’y plongerai de toute mon âme
j’en apprendrai les courants
et les profondeurs
et les marées intemporelles
du rêve

je ne résoudrai pas l’éternelle énigme
des existences innombrables
mais je suivrai les traces
inscrites dans les sables
par des cortèges de saisons changeantes
je lirai les signes que le silence du temps
laisse sur les pierres
et les runes des pays oubliés

je ne résoudrai pas l’énigme
de la nuit avec ses arcanes boréales
mais j’y voyagerai doucement
vers l’horizon de l’aurore
dans les paysages ensorcelés
où se perdre encore jusqu’à l’enfance

 

© Francine Hamelin (tiré de Le voyage inachevé)

Publié dans Le voyage inachevé, Poésie | 4 commentaires

Francisco Tárrega – Lagrima

Francisco Tárrega est un guitariste et compositeur espagnol considéré comme le père de la guitare classique moderne. Avec Tatyana Ryzhkova à la guitare.

Bonne nuit, bonjour, prenez soin de vous…

 

Publié dans Musique | 2 commentaires

Ergyron – Nunligran

La musique permet de voyager à peu de frais. Ergyron est un groupe inuit Chukchi du Kamtchatka.

 

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Virus, vous avez dit virus? 8

Images trouvées sur la toile.

Et continuons à garder notre sens de l’humour, essentiel pour la santé mentale!

 

Publié dans Un peu de tout | 4 commentaires

Petula Clark – Tout le monde veut aller au ciel

J’aime beaucoup Petula Clark, elle est increvable! Elle chante encore aujourd’hui, et son dernier album est très beau. Chanson de 1967.

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Lola Astanova – Chopin: Fantaisie-Impromptu

Ne vous laissez pas tromper par son «look» de mannequin, ses guiboles qui n’en finissent plus et ses talons aiguilles. C’est toute une pianiste!

Publié dans Musique | 5 commentaires

Carolina Chocolate Drops – Country Girl

Un groupe que j’aime beaucoup, qui joue de vieilles chansons  folk et du blue grass. De l’album Leaving Eden paru en 2012.

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Matin de silence

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Îles (reprise)

Îles-de-la- Madeleine

 

ô pays flamboyant de grandes falaises rouges
ces îles liées à mon sang
comme des chemins d’air
ces îles liées à mes os
par la force de la parole intérieure
comme une aube d’or incandescent

ces pays qui ne sont ni terre ni eau
mais éclat de beauté
comme un feu qui délivre
comme le pouvoir des musiques au fond du silence
comme ces saisons sédimentées
à la mémoire minérale de l’espace

îles de lumière
comme souffle du vent qui caresse les dunes
comme ces oiseaux cachant sous leurs ailes vibrantes
un immense soleil d’enfance inaltérable

à mon âme sont à jamais liés les vies secrètes et le rêve des pierres
comme des cathédrales enfouies
sous les sables chauds
d’une marée prochaine
et du plus grand amour

 

© Francine Hamelin (tiré de Terre)

Publié dans Poésie, Terre | 5 commentaires

Händel – Pena tiranna

Avec la voix de Jakub Józef Orliński, accompagné par Il Pomo d’Oro dirigé par Maxim Emelyanychev. Un pur bonheur à écouter…

Bonne nuit, bonjour, bon courage et prenez soin de vous…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Vera Lynn – Don’t Fence Me In

Une chanson pour ces temps de confinement! Chanson de Robert Fletcher et Cole Porter, interprétée par Vera Lynn, de l’album Hits of the Blitz paru en 1962.

 

 

O give me land, lots of land, and the starry skies above
Don’t fence me in
Let me ride through the wide open country that I love
Don’t fence me in

Let me be by myself in the evening breeze
Listen to the murmur of the cottonwood trees
Send me off forever but I ask you please
Don’t fence me in

Just turn me loose, let me straddle my on saddle
Underneath the western skies
On my cayuse, let me wander over yonder
Till I see the mountains rise

I want to ride to the ridge where the West commences
Gaze at the moon till I lose my senses
Can’t look at hobbles and I can’t stand fences
Don’t fence me in

****

O donne-moi des terres, beaucoup de terres et le ciel étoilé au-dessus
Ne m’enferme pas
Laisse-moi chevaucher dans le grand pays que j’aime
Ne m’enferme pas

Laisse-moi être moi-même dans la brise du soir
Écouter le murmure des peupliers
Renvoie-moi pour toujours mais je te demande s’il te plaît
Ne m’enferme pas

Relâche-moi, laisse-moi à cheval sur ma selle
Sous le ciel de l’Ouest
Sur mon cayuse, laisse-moi errer là-bas
Jusqu’à ce que je vois les montagnes se lever

Je veux monter sur la crête où commence l’Ouest
Regarder la lune jusqu’à ce que je perde la raison
Je ne peux pas regarder les entraves et je ne supporte pas les clôtures
Ne m’enferme pas

Publié dans Musique | 4 commentaires

Les Frères Jacques – La Marie-Joseph

Ça vaut quand même mieux que le Titanic!

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Comment faire face à l’inattendu!

Eliane Rodriguez, pianiste brésilienne, lors d’un concert Chopin à Rotterdam, a eu un problème avec les pédales du piano. Elle fait face à cette situation avec beaucoup  d’humour. À regarder jusqu’au bout!

Publié dans Un peu de tout | 6 commentaires