Michelle Gurevich – To Be With Others

Une autre excellente chanson de cette chanteuse que j’adore…

Publié dans Musique | 2 commentaires

Le prêt-à-jeter

Et c’est reparti ! Avec le temps des Fêtes, il y a le Vendredi Noir, le Cyberlundi, le mardi du dépensez vous allez économisez, etc… Les publicités à tour de bras pour inciter les gens à acheter ce dont ils n’ont pas besoin…  Et au bout de tout ça, le jour de la carte de crédit surchargée et, bien sûr, une autre montagne de déchets…

Avec Laurent Bélec aux instruments et aux arrangements.

(refrain)
jette jette jette
tou’l’monde achète achète achète
jette jette jette
tou’l’monde achète achète et jette

il me faut l’ordinateur
l’internet  le répondeur
la boîte vocale et l’afficheur
j’ai un paget à’place du coeur
j’ai le fax et le cellulaire
comment ça s’fait qu’j’ai les batteries à terre
c’est drôle comme j’vois plus personne
j’croise les gens au téléphone

je r’garde défiler les malheurs
sur ma belle télé en couleurs
le monde vire au rouge sang
c’est presque vrai  c’t’impressionnant
mais c’que j’préfère c’est la publicité
y a plein d’choses que j’veux m’procurer
va falloir qu’j’m’achète des ailes
si j’veux survivre au virtuel

il faut que j’sois à la mode
j’vais changer mon garde-robe
c’que j’en pense n’a pas d’importance
tout ce qui compte c’est l’apparence
mes affaires d’la saison dernière
vont se r’trouver dans des sacs verts
c’t’année le look est synthétique
je vais m’habiller en plastique

il faut que je gère mon stress
j’prends des pilules pour la détresse
pour mes ulcères mes insomnies
je trimbale toute une pharmacie
des comprimés cont’ le cholestérol
des capsules pour pas virer folle
et contrôler les calories
j’sais pas pourquoi j’perds l’appétit

i’m’faut une auto un ski-doo
une moto et un quat’roues
i’m’faut le modèle dernier cri
il faut que ça roule dans ma vie
le pétrole grignote l’atmosphère
les autoroutes grugent la terre
tant pis pour les forêts qu’on rase
je m’achèterai un masque à gaz

j’écoute de la musique en cage
mes oreilles sont prises en otages
par la radio qui fait tourner
la dernière chanteuse formatée
le temps que j’achète son CD
même pas le temps de l’écouter
on la renverra à l’oubli
pour me vendre un nouveau produit

j’possède des tas d’trucs inutiles
en fer en acier en vinyle
un machin pour peler les raisins
un bidule pour me tenir la main
un robot pour chasser les moustiques
au fond d’mon abri anti-atomique
s’il y avait des machines à bonheur
c’est sûr que je serais preneur

i’m’faut des loteries-vidéo
des bingos des casinos
la fortune est p’t’êt’ pour demain
j’irais vider les magasins
je jetterais toutes mes vieilles bébelles
la Terre est une grande poubelle
si jamais je dev’nais milliardaire
j’achèterais tout l’univers

j’vais saturer mes cartes de crédit
enrichir les grosses compagnies
j’vais faire tourner l’économie
l’éphémère consomme ma vie
quand l’monde entier sera toxique
quand l’eau et l’air seront chimiques
quand la planète s’ra périmée
i’m’restera juste à m’en débarrasser

Paroles et musique: © Francine Hamelin  (SOCAN)  (Tiré de l’album Éphémère)

Publié dans Mes chansons, Textes de chansons | 7 commentaires

Réincarnation !

Image trouvée sur la toile.

On a retrouvé Mona Lisa… dans le métro !

Publié dans Un peu de tout | 4 commentaires

Éruption du Cumbre Vieja – 30 novembre

Après plus de 10 semaines, l’éruption de Cumbre Vieja ne faiblit pas, bien au contraire… Ce ne sont plus des rivières mais des fleuves de lave que le volcan déverse sur La Palma… 2 courts vidéos incroyables..

Publié dans Un peu de tout | Laisser un commentaire

Catherine Major – Bateau bleu

De l’album Carte mère, sorti en 2020. Vraiment très beau…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Nord

pendant que l’hiver déjà s’accroche
au nord du nord de mes matins

j’allume un soleil
à la table du quotidien
et pour toi mon âme mon amour
je pose entre le pain de mémoire
et le miel mordoré du rêve
une fleur fidèle comme une éternité

et j’ai perdu le nord
quand j’ai touché ta main

© Francine Hamelin (Traversée boréale)

Publié dans Uncategorized | 4 commentaires

Traces

dans la glaise des jours
je trace des chemins de feuillages
jusqu’à cet ailleurs si proche
cette mer intérieure
matricielle du rêve
dans nos mains solaires
qui touchent la terre
qui touchent le ciel
et l’arbre qui unit les deux

dans l’argile des éphémérides
je creuse des sillons d’enfance
jusqu’au diamant brut du cœur
ce premier matin du monde
racine éternelle de la poésie
au creux de nos paumes
où naissent les chants
qui disent la rose
qui disent l’oiseau
et l’âme qui unit les deux

© Francine Hamelin (Cosmogonies)

Publié dans Cosmogonies, Poésie | 5 commentaires

David Bruce – Autumn Dreams

Arrangé et enregistré par Andy Davidson. Doux…

Bonne nuit, bonjour, quelque part sur 🌏🌍🌎…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Feist – How Come You Never Go There

De l’excellent album Metals.

Publié dans Musique | 2 commentaires

Hervé Brousseau – Mon patin à l’envers

Auteur-compositeur-interprète, animateur, comédien (1937-2017). Sur disque, il a connu quelques succès avec « Mon Patin » et « Au Bassin Louise »avant de se mette à écrire des chansons pour les autres, notamment Pauline Julien et Renée Claude.

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Elle & The Pocket Belles – Swingin’ Together

Un peu de swing…!

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Minuscule – Une bonne éducation

😊🐞🐞🐞

Publié dans Un peu de tout | 2 commentaires

Claude Gauthier – T’es pas une autre

Très belle et tendre chanson de Claude Gauthier, de l’album Salut, sorti en 1965…

T’es pas une autre, t’es une femme
Ma femme à moi
J’suis pas un autre, j’suis un homme
Ton homme à toi
Et cet amour qui voit le jour
Entre nos bras
Restera nôtre jusqu’au jour
Où tu partiras

Tu viens d’ailleurs, je suis jeudi
Tu es dimanche
J’aime les fleurs, et toi, la pluie
Et les nuits blanches
Tu m’es venue
D’ailleurs, je ne t’attendais plus
Et tu es moi
Jusqu’au jour où tu partiras

Ne me demande pas comment
Ne me demande pas pourquoi
Dis-moi seulement « je t’aime »
Mon amour

Ce grand amour qui se veut être
Le premier
Ce grand amour qui se veut être
Le dernier
Fragile aux pluies comme le coeur
D’un saule pleureur
Pleurera à l’heure
Où tu partiras

Ne me demande pas comment
Ne me demande pas pourquoi
Dis-moi seulement « je t’aime »
Mon amour

T’es pas une autre, t’es une femme
Ma femme à moi
J’suis pas un autre, j’suis un homme
Ton homme à toi
Et cet amour qui voit le jour
Entre nos bras
Restera nôtre jusqu’au jour
Où tu partiras

Claude Gauthier

Publié dans Musique | 2 commentaires

Battement de cœur

si tu me viens avec des chants d’oiseaux
je me ferai arbre pour les accueillir
avec une fête de feuillages
où le ciel ouvre l’horizon
et dans mes veines métronomes
au doux battement de ton cœur
la sève d’une saison ensorcelée
d’âme et d’évidence

© Francine Hamelin (Traversée boréale)

Publié dans Poésie, Traversée boréale | 2 commentaires

De déraison

je vis de déraison
d’âme et de poésie
ô ma tendre lumière
ma si douce folie

j’ai des mots-feuilles d’arbre
pour qui veut bien les lire

et des mots invisibles
qui ne sont que pour toi
ceux que je te dirai
sans jamais les écrire
ceux que je poserai
tout au creux de ta main
légers comme la plume
d’un oiseau qui exulte
profonds comme le rire
de l’enfance éternelle
ô ma tendre lumière
ma douce déraison

© Francine Hamelin (Cosmogonies)

Publié dans Cosmogonies, Poésie | 11 commentaires

Bau – Nova Aurora

Superbe…

Bonne nuit, bonjour, avec ce moment de douceur…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Renée Martel – Danse avec moi

De l’album L’héritage, sorti en 2008. Une des meilleures chanteuses country du Québec…

Publié dans Musique | 2 commentaires

Dominique Michel – Hiver maudit (J’haïs l’hiver)

Une chanson de 1979,  de Jacqueline Barrette au texte et Monique Bailly à la musique. Les images sont un montage d’archives de Radio-Canada. Les années ont passé, les voitures ont changé, mais l’hiver lui est toujours le même !!!

{Refrain:}
J’haïs l’hiver
Maudit hiver
Les dents serrées, les mains gercées, les batteries à terre
J’haïs l’hiver
Maudit hiver
Chez nous l’hiver, c’comme le hockey
Y a des finales jusqu’au mois d’mai

L’été, c’est la saison gênée
On ne l’a ja-mais vue passer
Vacances mouillées, rivière polluée
Un jour on gèle
L’lendemain on crève
Les maringouins font jamais d’grève
Pis l’vent entonne l’hymne à l’automne
Pour me rapp’ler – héhé héhéhéhé – que…

{Refrain}

L’automne, c’est beau, mais court à mort
Un beau deux s’maines multicolore
On monte dans l’nord voir le décor
Le temps d’faire Gran-by – Mont-Laurier
Les feuilles ’taient toutes tombées à terre
L’automne v’nait d’changer en hiver
Pour me rapp’ler – héhé héhéhéhé – que…

{Refrain}
Atchoum!

Enfin le printemps nous surprend, les pieds dans’ bouette
La tire au bec
Guéris ta grippe, change tes «snow grips»
Les verts bourgeons, l’isolation
Oui, mais l’printemps ne dure qu’un mois
Le temps d’dégeler l’été est là
Pour me rapp’ler – héhé héhéhéhé – que…

J’haïs l’hiver
Maudit hiver
Les dents serrées, les mains gercées, les batteries à terre
J’haïs l’hiver
Maudit hiver
Chez nous l’hiver s’rait une horreur
Mais heureusement, oui, aha : y a Guy Lafleur
Tam tam

Jacqueline Barrette

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Petite douceur…

Image trouvée sur la toile.

Publié dans Un peu de tout | Laisser un commentaire

Nikitov – Bai Mir Bistu Scheyn

De l’album Amulet, sorti en 2004. J’aime beaucoup…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Fauve

la nuit est un grand fauve
qui griffe d’indigo
les neiges sous la lune
et les ombres s’étirent
jusqu’au prochain solstice
pendant que nos âmes rêvent
dans les draps solaires et bleus
d’une saison sereine et lente
en marge des grands froids
où se taisent les rivières

la nuit est un grand fauve apprivoisé
dans les bras de l’enfance claire

© Francine Hamelin (Traversée boréale)

Publié dans Poésie, Traversée boréale | 2 commentaires

Les pierres

bien sûr
je suis si peu dans l’infini des mondes
fragile oh fragile comme verre
si éphémère
poussière du chemin où je pose mes pas
atome de sel dans mille océans

je durerai moins que les pierres

mais les pierres
elles
les pierres jamais ne sauront
le parfum d’une rose
celui du foin d’odeur froissé entre mes doigts
la couleur des lilas
la douceur des pommiers en fleurs
le rêve dans tes yeux comme un jardin sauvage
où je me perds encore pour mieux te retrouver

© Francine Hamelin (Cosmogonies)

Publié dans Cosmogonies, Poésie | 2 commentaires

Mafalda Arnauth – Bendito Fado, Bendita Gente

Jamais trop de fado. Merveille…

Bonne nuit, bonjour, avec ce moment de bonheur…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Bobby McFerrin – Don’t Worry Be Happy

😊😊😊💙

Publié dans Musique | 6 commentaires

Émergence – Avec la poésie et la voix de Barbara Auzou

Un immense merci, Barbara, pour ta magnifique poésie et ta « voix de cailloux » qui viennent si bellement habiter ma sculpture et lui donnent une parole intègre et intemporelle comme l’âme même de la pierre. Pur bonheur pour moi que cette osmose. J’en suis profondément touchée. Merci du fond du cœur.

Barbara Auzou, c’est ici

https://lireditelle.wordpress.com/2021/11/28/emergence-une-sculpture-de-francine-hamelin-accompagnee-de-mon-poeme-mis-en-voix/

branche maîtresse du seul poème

je suis loin dans tes mains maintenant

à la fois preuve vivante et témoin

avec tous les gestes poignants

que j’accomplis pour ne pas mourir

avec ceux qui ont la beauté grave de la joie

qui remontent la veine sans heurter l’oiseau jamais

et voilà que j’ose aussi l’inflexibilité des vents

pour sculpter mon existence

cette merveilleuse amante

cette résidente privilégiée qui sait le temps

et la dérive

pour elle je me fais voyageuse d’herbes rares

et de rires

je m’habille comme une enfant jusque dans le regard

je m’invente des prétextes de cœur pour le faîte

et pour le germe

des cris de courlis dans les blés bien vivants

des courbes qui nous aiment

des rêves orange lavés à feu très doux

que l’on nomme vie ou bien vendanges

j’ai tourné mes mélancolies en élégances

vois comme se redresse l’âme chétive

par l’adorable surgissement d’un nous

en zone solitaire

Barbara Auzou.

Publié dans Poésie, Sculptures | 11 commentaires

Petite douceur…

Image trouvée sur la toile.

Publié dans Un peu de tout | 4 commentaires

Éruption du Cumbre Vieja – 27 novembre

L’éruption continue de plus belle, avec de véritables rivières de lave… Hallucinant…

Publié dans Un peu de tout | Laisser un commentaire

Emily Barker & The Red Clay Halo – Dear River

J’aime beaucoup…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Haïku XXIX

rondeur opaline
lune douce ou bien colline
au sein de la nuit

© Francine Hamelin (Haïkus)

Publié dans Haïkus, Poésie | 2 commentaires

Une vie plus grande

parce que toujours demeure au creux de mon âme
la mémoire d’un paysage aux courbes de la terre
ce pays sans cartes routières de l’enfance la plus vaste
de l’amour le plus doux et du rêve fidèle
j’écrirai encore ce qui vibre au bout des mes doigts
la beauté d’une rose au cœur d’un champ de blé
la voix respirante des pierres sous le soleil de midi
les sentiers de lucioles dans la nuit bienveillante
le murmure de l’arbre   le fado des oiseaux
j’écrirai le corps mystique et le cantique des atomes
la nécessaire poésie d’une vie plus grande que nous

© Francine Hamelin (Cosmogonies)

Publié dans Cosmogonies, Poésie | 2 commentaires

Moutons !

Tourné en Nouvelle Zélande. Toujours fascinant…

Bonne nuit, bonjour, avec ce plaisir bucolique…

Publié dans Un peu de tout | Laisser un commentaire

Lou Reed – Walk on the Wild Side

Intemporel…

Publié dans Musique | 6 commentaires

Actualités

Le monde peut s’écrouler… Hockey, quand tu nous tiens…!

Publié dans Arts visuels | 5 commentaires

Petite douceur…

Image trouvée sur la toile.

Publié dans Un peu de tout | Laisser un commentaire

Alfrède – C’est arrivé un jour

J’aime beaucoup…

Publié dans Musique | 2 commentaires

Cindy Bédard – Ma jolie Madeleine

Auteure-compositrice-interprète québécoise, originaire de Saint-Tite. De l’excellent country-folk.

Publié dans Musique | 4 commentaires

Psapp – Hill Of Our Home

Duo britannique de folktronica. J’adore…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Grand livre boréal

le silence a laissé
des traces dans la neige
comme des pistes de poèmes
sur des sentiers de papier blanc

comme des rêves venus de la toundra
s’échouer en terre d’arbres
avec des mots de lichens
sur l’écorce du temps

le silence a laissé
des signes dans la nuit
des braises de poèmes
pour traverser l’hiver

à l’abri des tempêtes

© Francine Hamelin (Traversée boréale)

Publié dans Uncategorized | 4 commentaires

Pays nu

loin du grand sablier du monde
des engrenages impitoyables de la bêtise
des rouages de la grisaille tentaculaire

je reviens toujours à la poésie de ce pays nu
où les mots sont d’océan et de terre
strates de mémoire et de renaissance
racines-mères des nuées et des arbres-menhirs

je reviens toujours à tout ce qui respire
de l’herbe la plus humble à la plus lointaine étoile

je reviens toujours à l’âme
de ce pays qui rêve entre nos bras
dans la maison des oiseaux

© Francine Hamelin (Cosmogonies)

Publié dans Cosmogonies, Poésie | 2 commentaires

Ennio Morricone – Playing Love

Avec Hauser au violoncelle. Très beau…

Bonne nuit, bonjour, avec ce moment de douceur…

Publié dans Musique | Laisser un commentaire