Archives de catégorie : Les heures de sable

Les heures de sable

J’ai regroupé les poèmes de Les heures de sable. Poèmes écrits entre 1965 et 1994. Ils ne sont pas présentés en ordre chronologique. Pour les lire ou les relire, c’est ICI.

Publié dans Les heures de sable, Poésie | Laisser un commentaire

Horizon (reprise)

et j’ai ouvert mes prunelles d’eau à la mort de l’instant à la naissance de l’éternité le soleil a défait la solitude de mes mains et le givre de mes arbres songeurs je cherche l’horizon et trouve l’infini du rêve … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | 2 commentaires

Partage (reprise)

ô partageurs de rêve au-delà du sommeil vous que l’été habite et que l’espace enchanrte vous dont j’ai su le nom de par la voix des aubes je dis que j’ai posé mon front à vos épaules et que la … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | 2 commentaires

Comme partaient les oiseaux (reprise)

comme partaient les oiseaux au vent de l’automne comme s’effaçaient les temps innombrables aux racines de nos mains nos regards cherchaient une terre d’enfance où resplendissaient les marées mortes sur le rivage millénaire comme pâlissaient les profondeurs marines dans les … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | 4 commentaires

Or il y eut un pays d’eau (reprise)

or il y eut un pays d’eau à chaque fenêtre du jour et des hymnes au-delà des futaies dans les ferventes équinoxes comme une aile en frisson d’ardoise en soupir d’encens or il y eut un pays d’ambre dans un … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | Laisser un commentaire

L’enfance viendra (reprise)

l’enfance viendra au calme des soirs me parler de roses   d’épines au brasier me parler du temps   me parler du monde l’enfance viendra au profond du vent l’enfance viendra à mes mains tendues plus loin que la vie   … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | 3 commentaires

Périple (reprise)

comme un grand vol d’oiseaux les musiques deviennent de longs chemins d’espace les roses de l’hiver se givrent aux fenêtres et cet arbre posé comme une offrande sur la pierre profonde me dit encore d’aller au bout de ce voyage … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | 1 commentaire

Dans la ville

  sous les nuages qui s’allongent se poursuit l’errance d’un homme il est seul si seul sous la pluie de novembre qui coule douce sur les feuilles jaunies sur les pavés de suie il et seul si seul devant la … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | 6 commentaires

Attente

  entre l’eau et la terre j’attends la vie m’est mémoire de transparence dans la chaleur des longues étoiles pourpres entre l’aube et l’aurore j’attends ô cosmique solitude des soleils chaque instant est éternité ******* mais aveugle j’attends les villes … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | 3 commentaires

Rêve

un soleil s’alanguit et sur la place grise mes fidèles statues veillent la mort su jour mes chiens au regard d’ambre guettent les inconnus qui aux portes s’attardent et repartent bientôt à la nuit mes statues ferment leurs yeux d’ivoire … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | 2 commentaires

Je prendrai le chemin de l’aurore

nous avons fermé nos doigts sur la lumière des herbes les éphémères sourires ne nous attendaient plus au dédale des soir aux adieux des gares nos chevaux étonnés arrêtaient leur course ivre de cristal et de cuivre et de cristaux … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | Laisser un commentaire

Incantation pour des arlequins

de grands aigles tournoient dans le soir de grands aigles de feu et de braise qui volent au rythme lancinant de notre sang et qui vont se noyer au puits de notre ivresse nous avons bu tous les vins du … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | 1 commentaire

Horizon

et j’ai ouvert mes prunelles d’eau à la mort de l’instant à la naissance de l’éternité le soleil a défait la solitude de mes mains et le givre de mes arbres songeurs je cherche l’horizon et trouve l’infini du rêve … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | 4 commentaires

Avant que les villes ne meurent

j’avance en tenant mon destin entre mes paumes j’avance au milieu des parfums ciselés de soleil au fil des moissons tressées de lumière je rallie les chemins d’argile et d’anémones pendant qu’au loin un bruit de pas s’invente un château … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | 2 commentaires

Or il y eut un pays d’eau

or il y eut un pays d’eau à chaque fenêtre du jour et des hymnes au-delà des futaies dans les ferventes équinoxes comme une aile en frisson d’ardoise en soupir d’encens or il y eut un pays d’ambre dans un … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | Laisser un commentaire

L’enfance viendra

l’enfance viendra au calme des soirs me parler de roses   d’épines au brasier me parler du temps   me parler du monde l’enfance viendra au profond du vent l’enfance viendra à mes mains tendues plus loin que la vie   … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | Laisser un commentaire

Le monde de nos mains

le monde de nos mains à l’ivresse nous lie un jour au tressaillement des choses du silence un jour à peine argenté dans la mélancolie des pavots oubliés le monde de nos mains se clora comme une rivière remontant aux … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | Laisser un commentaire

Partage

ô partageurs de rêve au-delà du sommeil vous que l’été habite et que l’espace enchanrte vous dont j’ai su le nom de par la voix des aubes je dis que j’ai posé mon front à vos épaules et que la … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | 2 commentaires

Temps mort

l’ivresse de nos mains s’accroche aux cordages des regards nous ne cesserons jamais de revenir aux jours qui se disjoignent les morts et les vivants ressemblent à l’oubli les mots s’attardent à la coupe de nos lèvres nos voix s’étiolent … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | Laisser un commentaire

Sur les murs de la ville

j’ai marché dans la ville au détour des saisons et les chemins du temps avaient nom de silence les fenêtres pleuraient des soleils entrouverts comme des jardins fous dans leurs lourdes dentelles astres de cuivre et d’or d’une cité perdue … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | Laisser un commentaire

Les soirs oubliés

je ne sais pas pourquoi dans les soirs oubliés des châteaux inconnus bâtissent des chimères pourquoi tant de bateaux s’en sont allés mourir en cherchant l’infini je ne sais pas pourquoi l’hiver a pris couleur de safran et de dahlia … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | 1 commentaire

Comme partaient les oiseaux

comme partaient les oiseaux au vent de l’automne comme s’effaçaient les temps innombrables aux racines de nos mains nos regards cherchaient une terre d’enfance où resplendissaient les marées mortes sur le rivage millénaire comme pâlissaient les profondeurs marines dans les … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | 3 commentaires

Mémoire

j’erre à travers le lierre des jours revenus je n’ai plus de chemin je n’ai plus de saison aucun visage n’effleure ma mémoire le chant du sang dans mes veines brûlantes charrie l’ultime temps des paroles oubliées j’erre à travers … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | Laisser un commentaire

En haut des collines

aux rives vermeilles d’un rêve incommensurable et ardent le vent traçait des signes comme des étoiles vives tombant une à une des sabliers éternels un enfant chantait en haut des collines musique démesurée de la terre à naître en chaque … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | 2 commentaires

Automnes

à vous savoir si près si calmes si tranquilles à toute parole ainsi qu’à toute solitude je sens les jours qui se musiquent comme un nuage entre les doigts d’une caresse qui s’incante à vous savoir plus doux encore que … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | Laisser un commentaire

L’oiseau aveugle

ô jour nu et translucide des jardins en plein midi l’enfance me montre son profil de lumière ses gestes dévorés de soleil l’oiseau aveugle fixe de ses yeux de sable éteint l’arbre en son cœur secret les miroirs ont brûlé … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | Laisser un commentaire

Périple

comme un grand vol d’oiseaux les musiques deviennent de longs chemins d’espace les roses de l’hiver se givrent aux fenêtres et cet arbre posé comme une offrande sur la pierre profonde me dit encore d’aller au bout de ce voyage … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | 2 commentaires

Tout le désert à traverser

«On peut mourir d’être immortel». Nietzsche   tout le désert à traverser pour nous séparer de nous-mêmes toutes les statues du jour à briser pour ne plus chercher une fausse lueur sur les marbres l’enfant triste libère le songe nous … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | Laisser un commentaire