Archives de catégorie : Tristesse de pierres

Tristesse minérale

  la brume sent le fer et les feuilles nouvellement mortes tristesse de pierres et le feu se ravive comme une fleur pourpre et la nuit naît à l’écho d’un chant de loup tristesse de pierres et j’écoute le feu … Lire la suite

Publié dans Poésie, Tristesse de pierres | Laisser un commentaire

La nuit s’en est allée

la nuit s’en est allée comme un mot qu’on oublie elle a ouvert ses yeux drogués elle a tendu ses bras d’acier noir et déplié ses mains hallucinées elle a bu aux demeures l’alcool de l’âge amer elle a laissé … Lire la suite

Publié dans Poésie, Tristesse de pierres | Laisser un commentaire

Malemort

oh laissez-nous oublier les mains tendues des suicidés qui descendent vers les marées de la nuit leurs yeux endormis dans la solitude noire fixent la poussière des ruines qui s’effritent leur sang coule encore sur leurs bras brisés nous avons … Lire la suite

Publié dans Poésie, Tristesse de pierres | Laisser un commentaire

Le soir…

le soir a jonché les chemins de cadavres vois déjà sur la montagne flottent les étendards du mystère que n’avons-nous fermé les portes de l’angoisse avant de devenir humains   © Francine Hamelin (tiré de Tristesse de pierres)

Publié dans Poésie, Tristesse de pierres | Laisser un commentaire

La fin des rumeurs

dans la nuit longtemps j’ai marché à perte de mémoire sur des sentiers inconnus j’allais les bras tendus le front brûlant j’allais sans amertume les mains remplies d’étoiles sur des routes perdues vers un mirage jailli d’un long brouillard j’allais … Lire la suite

Publié dans Poésie, Tristesse de pierres | Laisser un commentaire