Archives de catégorie : Poésie

Prolongement

je vis du temps qu’il fait lorsqu’on meurt à demi je vis du temps qu’il fait lorsque plus rien ne bouge tout chante entre deux aubes et je deviens silence et je meurs à demi d’arbres et de cordages la … Lire la suite

Publié dans Filigranes, Poésie | Laisser un commentaire

Aurore

l’ombre s’évapore que les aigles de l’aurore me conduisent vers toi mon pays éternel le jour bascule aux sabliers brisés le sable ne coule plus la plage ne se défait plus l’océan n’a plus de naufrages   © Francine Hamelin … Lire la suite

Publié dans Filigranes, Poésie | Laisser un commentaire

L’oiseau aveugle

ô jour nu et translucide des jardins en plein midi l’enfance me montre son profil de lumière ses gestes dévorés de soleil l’oiseau aveugle fixe de ses yeux de sable éteint l’arbre en son cœur secret les miroirs ont brûlé … Lire la suite

Publié dans Intérieur des jours, Poésie | Laisser un commentaire

Mémoire

j’erre à travers le lierre des jours revenus je n’ai plus de chemin je n’ai plus de saison aucun visage n’effleure ma mémoire le chant du sang dans mes veines charrie l’ultime temps des paroles finies j’erre à travers les … Lire la suite

Publié dans Châteaux de l'enfance et d'ailleurs, Poésie | 2 commentaires

Les cathédrales englouties

le jour est venu jusqu’ici avec ses grands silences d’or le long soleil des anémones brûle dans les cathédrales englouties parmi les splendeurs sous-marines des vitraux et des pierres vertes un arbre d’eau et de lumière a poussé comme une … Lire la suite

Publié dans Filigranes, Poésie | Laisser un commentaire

Chaque douleur…

chaque douleur sans l’univers sens-la en toi comme une pierre chaque joie porte-la en toi comme une lumière infinie au soleil du temps apaisé   © Francine Hamelin (tiré de Pour dire mon pays et ceux qui l’habitent)

Publié dans Poésie, Pour dire mon pays et ceux qui l'habitent | Laisser un commentaire

Périple

comme un grand vol d’oiseaux les musiques deviennent de longs chemins d’espace les roses de l’hiver se givrent aux fenêtres et cet arbre posé comme une offrande sur la pierre profonde me dit encore d’aller au bout de ce voyage … Lire la suite

Publié dans Intérieur des jours, Poésie | 2 commentaires