Archives de catégorie : L’argile et la flamme

Miroir

La planète est sèche, aride. Sauf peut-être en cet unique lieu où s’étend un lac immense. Mais l’eau même est inerte. Aucun mouvement ne l’agite, inutile miroir d’un ciel plus vide encore. Nul soleil dans l’infini de l’espace. Seule une … Lire la suite

Publié dans L'argile et la flamme, Photos | Laisser un commentaire

L’été du cœur

j’ai vu naître des étoiles vermeilles et des soleils de turquoise au coeur fou de l’univers fulgurantes genèses novae en volutes de feu et d’or fusion d’argile fission du temps j’ai vu la respiration du silence et les couleurs d’outre-espace … Lire la suite

Publié dans L'argile et la flamme, Poésie | Laisser un commentaire

Requiem pour un oiseau

La femme regarde passer le vent, le temps, les gens. Elle se demande où est passé le drôle d’oiseau au bec rouge qui venait se poser sur la branche d’arbre qu’encadre la fenêtre de sa chambre. Il est disparu depuis … Lire la suite

Publié dans L'argile et la flamme, Poésie | Laisser un commentaire

Architectures

  tombe le temps toutes ces heures devenues fragiles aux sabliers brisés des villes nul ne se rappellera le nom de cette saison consumée dans le brûlant sortilège de l’éternité   © Francine Hamelin  (tiré de L’argile et la flamme)

Publié dans L'argile et la flamme, Poésie | Laisser un commentaire

L’aube engloutie

nous avons ri dans l’aube engloutie sous les parfums oubliés parmi les chemins des métamorphoses mystérieuses au profond jardin des forêts le temps du monde est secret comme un œil vert et inconnu nous sommes les fenêtres de l’amour étranger … Lire la suite

Publié dans L'argile et la flamme, Poésie | Laisser un commentaire

L’enfant à la fenêtre de l’hiver

Dans le silence nocturne, la neige est douce qui tombe en flocons lourds dont la lente chute n’est troublée par nul souffle de vent. Une enfant fascinée surveille la nuit blanche et bleutée à travers les arabesques givrées, plumes, algues … Lire la suite

Publié dans L'argile et la flamme, Poésie | Laisser un commentaire

D’abord

  d’abord j’ai dû apprendre à naître en gardant en moi un ruissellement de lumière pour percer la nuit de mes yeux d’abord j’ai dû apprendre à me mettre au monde avec un grand cri fou pour traverser le sable … Lire la suite

Publié dans L'argile et la flamme, Poésie | Laisser un commentaire