Archives mensuelles : avril 2019

Au bout de cette route

au bout des solitudes   au bout de cette route est-il un grand silence dont on ne revient pas et lorsque je regarde ce monde en déroute me semble que je partirais là-bas… parfois et lorsque certains soirs en moi monte … Lire la suite

Publié dans Textes de chansons | Laisser un commentaire

À travers mille choses

Je n’ai jamais su donner un nom à ce que les gens appellent «dieu». On a commis et on commet encore trop d’atrocités au nom des religions et des dieux de tout acabit, et il n’est de pires menteurs que … Lire la suite

Publié dans Textes de chansons | 2 commentaires

Le bruit

Nous vivons dans un monde où le bruit est omniprésent. Et le silence est devenu, hélas!, une denrée rare…     y a des jours où j’en ai assez de tout le vacarme insensé des jours où j’en ai ras-le-bol … Lire la suite

Publié dans Textes de chansons | Laisser un commentaire

Au-delà de l’hiver

tout au fond des yeux du silence le secret du monde est enfoui je sais qu’au-delà de l’hiver les enfants le déterreront © Francine Hamelin  (tiré de Filigranes)

Publié dans Filigranes, Poésie | Laisser un commentaire

L’attente

je suis née de la terre j’attends un vaste printemps où le soleil s’aiguise aux pierres des ruisseaux j’attends que le temps rêve au détour du chemin à ce pli de nuages où les oiseaux de neige se fondent en … Lire la suite

Publié dans Filigranes, Poésie | Laisser un commentaire

Visages de pierre

  © Francine Hamelin  

Publié dans Sculptures | Laisser un commentaire

Partir

partir sans bagages partir au fond de soi mais sans bouger d’un pas se noyer dans l’océan d’un silence et s’élancer dans le ciel d’une fenêtre rêver de voyages et regarder s’enfuir les trains pour nulle part qui emportent avec … Lire la suite

Publié dans Filigranes, Poésie | Laisser un commentaire

Prolongement

je vis du temps qu’il fait lorsqu’on meurt à demi je vis du temps qu’il fait lorsque plus rien ne bouge tout chante entre deux aubes et je deviens silence et je meurs à demi d’arbres et de cordages la … Lire la suite

Publié dans Filigranes, Poésie | Laisser un commentaire

Aurore

l’ombre s’évapore que les aigles de l’aurore me conduisent vers toi mon pays éternel le jour bascule aux sabliers brisés le sable ne coule plus la plage ne se défait plus l’océan n’a plus de naufrages   © Francine Hamelin … Lire la suite

Publicité

Publié dans Filigranes, Poésie | Laisser un commentaire

L’oiseau aveugle

ô jour nu et translucide des jardins en plein midi l’enfance me montre son profil de lumière ses gestes dévorés de soleil l’oiseau aveugle fixe de ses yeux de sable éteint l’arbre en son cœur secret les miroirs ont brûlé … Lire la suite

Publié dans Les heures de sable, Poésie | Laisser un commentaire