Traversée

je traverse l’océan aux distances salines
passagère clandestine dans le ventre du rêve
loin des horloges détraquées du monde

je parcours la nuit aux fractales stellaires
avec mes chants de louve
avec la voix des pierres légendaires

au rythme de la terre d’ocre et de mémoire
je danse sur le fil d’un pays sans âge
jusqu’à la pointe du jour

et dans l’éveil de la lumière
mon âme nue et silencieuse s’incline
devant la beauté fulgurante
des forêts oiselières

© Francine Hamelin (Saisons murmurantes)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Poésie, Saisons murmurantes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Traversée

  1. barbarasoleil dit :

    il y a dans les bois des arbres fous d’oiseaux….
    C’est très beau

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Mon travail du jour (en cours) – Sur le fil, là, au juste milieu, dans cet espace entre rêve et réalité, je vous offre écrits vains et couleurs du matin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.