Et puis ces jours…

et puis ces jours
où les nuages alourdissent
la fatigue du voyage
ce monde de plomb
où ne changent que les apparences

trop nombreux
ceux qui n’ont pas l’amour
de la Terre et de la vie
et qui n’existent que par peur de la mort

la mort
elle
est indifférente
elle passe
elle efface nos pas
et nos visages
anonyme maillon dans l’itinéraire de l’inattendu
un soupir dans le chaos créateur

ah ne pas perdre le rêve
et l’âme en ses racines
et l’émerveillement
ne pas baisser la garde
ne pas fermer les yeux

et puis
ne pas céder
à la lassitude de ces jours
où tout semble de plomb
dans la folie du monde

 

© Francine Hamelin  (tiré de Le voyage inachevé)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Le voyage inachevé, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Et puis ces jours…

  1. barbarasoleil dit :

    L’acte poétique EST vigilance…
    Action aussi…
    Je t’embrasse

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.