Matin funambule

dans le matin funambule
l’âge parfois gratte à la porte
comme un petit animal persistant

dans le matin funambule
je lui laisse quelques miettes de mon temps
pour qu’il y retourne en sa tanière

il n’aura pas raison
de l’enfance têtue qui coule dans mes veines
de tout ce qui s’arrime à l’âme en son envol

je ne sais pas vraiment
vivre hors de l’éternel
je ne sais pas comment vivre sans poésie

© Francine Hamelin (Le chemin profond)

Publicité

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Le chemin profond, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Matin funambule

  1. barbarasoleil dit :

    Magnifique…
    Merci Francine
    Je t’embrasse très très fort

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.