Confluent

je sais ce grand pays sauvage
comme l’enfance bleue de la mer
comme le rite le plus profond de la terrienne lumière
comme l’étreinte douce des arbres
berçant des symphonies d’ailes et d’étoiles

au confluent des sabliers décalés
le temps du rêve cache une oasis derrière chaque dune

ton âme comme une offrande

© Francine Hamelin (Cosmogonies)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Cosmogonies, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Confluent

  1. barbarasoleil dit :

    Un air apaisant est venu me prendre par la nuque…
    Superbe
    Merci Francine
    Je t’embrasse très très fort

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.