Temps étranges

ces temps sont étranges
où nous passons avec fracas
entre la naissance et la mort
en arpentant à grands pas
les avenues de l’absence
et l’illusion d’une existence
déracinée qui vagabonde
entre reflets et fantômes

ces temps sont étranges
où nous courons toujours plus vite
à perdre haleine vers l’oubli
dans ce qui n’est plus un pays

ces temps sont étranges
et j’y suis étrangère

mais la lumière est douce
en ce jour de novembre
et la chanson du vent
me ramène chez moi
comme une aile d’oiseau
venue frôler le rêve
qui habite toujours
l’enfance bleue dans mon regard
plus loin que la folie
d’un monde d’éphémère

© Francine Hamelin (Chants d’un siècle passager)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Chants d'un siècle passager, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Temps étranges

  1. barbarasoleil dit :

    Ton éphémère est riche d’éternel Francine…
    C’est très beau

    Aimé par 1 personne

  2. muguetdemai dit :

    Et je te dis, Francine…
    Rien n’est étrange de nous retrouver ainsi dans ces voyages que tu nous retraces…
    Merci à toi!
    Bises

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.