Contraste

ce corps de terre et d’eau
de pierre et de chair
de sang et d’atomes
cette matière forgée
de feu et d’étoiles
et du rêve des esprits
ce corps qui vibre avec les arbres
avec les herbes et les oiseaux
ce corps qui respire
avec le vent du grand large
qui me pousse plus loin
ce corps ma solitude et ma liberté
de louve et de poésie
ce corps et mon cœur
pays sacré de l’enfance toujours
où se rejoignent les racines et les âmes

et ce que l’on appelle réalité
bruyante et distordue
qu’il me faut bien traverser
ponctuellement
à mon corps défendant

© Francine Hamelin (Les routes buissonnières)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Les routes buissonnières, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Contraste

  1. barbarasoleil dit :

    Vraiment superbe…
    Merci Francine
    Je t’embrasse fort

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.