De la nuit et des mots

je veille au creux du paysage de la nuit
où s’inscrivent de hautes routes d’espace
et des abîmes d’étoiles dont on ne voit jamais la fin

mais aussi de simples pistes
dans la poussière bleue du rêve
parmi les esprits des arbres

oh la forêt accueille toujours doucement
ma solitude et mon âme sauvage de louve
mon corps sur le corps chaud de la terre
le regard rempli d’un ciel incommensurable

au creux du paysage de la nuit
j’écoute le feu sous la pierre
et l’océan de la mémoire
je veille sur l’enfance des mots
qui tantôt se feront poème
comme ode à l’aurore prochaine

© Francine Hamelin (Les routes buissonnières)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Les routes buissonnières, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour De la nuit et des mots

  1. barbarasoleil dit :

    Veilleuse d’aube…
    Superbe…
    Merci Francine
    je t’embrasse fort

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.