Souffle

aux méandres d’un été calciné de soleil
reste toujours ce souffle porteur de grand large

j’aspire à l’océan d’un silence sans failles
celui-là qui contient toutes les harmoniques
comme pierre qui vibre violoncelle du temps
comme un arbre qui parle poésie des racines

comme le chant des vagues de mémoire et de rêve
je vais à la rencontre des âmes et des îles

©Francine Hamelin (Les routes buissonnières)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Les routes buissonnières, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Souffle

  1. barbarasoleil dit :

    On l’entend ce souffle,,,
    Magnifique
    Je t’embrasse fort Francine

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.