L’âme en toute chose

me voici habillée de multiples saisons
comme l’arbre où je pose mes mains
sa peau et mon écorce
son écorce et ma peau
pour y écrire le partage
et l’âme en toute chose

me voici habitée d’un vaste paysage
où la terre s’enchante du soleil dans l’oiseau
du chant mystique dans les pierres
de la rumeur lointaine d’une possible mer
et d’une enfant qui de ses mains-feuillages
sème en mon âme comme en celle de l’arbre
des lucioles bleutées
des rêves mordorés
pour un autre printemps

© Francine Hamelin (Saisons murmurantes)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Poésie, Saisons murmurantes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’âme en toute chose

  1. barbarasoleil dit :

    Et c’est doux ce matin toutes ces promesses de printemps…
    Très beau…
    Je t’embrasse fort Francine

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.