L’âme quotidienne

tout au fond des forêts d’évidence
les arbres nous saluent
qui connaissent nos noms secrets
et bercent nos enfances
et les rires d’oiseaux dérivant dans le bleu

tout au long de l’eau de nuit
nos corps comme canots d’écorce
remontent la rivière du chant premier
jusqu’aux sources mythiques
du silence et de la parole

tout au bord des blés éblouis
d’un pays qui se fait poème
nos mains artisanes façonnent le ciel
l’argile tendre de l’instant
sous nos doigts de mémoire

ici s’unissent les horizons de nos âmes

© Francine Hamelin (Le chemin profond)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Le chemin profond, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’âme quotidienne

  1. barbarasoleil dit :

    et à quel point j’aime les mains artisanes, généreuses, pourvoyeuses de beauté simple est exigeante…
    J’adore
    Je t’embrasse fort Francine

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.