En marge de l’éphémère

tous les chemins que j’ai choisis
tous les pas de ce voyage
en marge de l’éphémère
tout ce que je ne possède pas
comme le temps que je n’ai jamais
chercher à gagner
et que je n’ai jamais perdu
tout ce qui me ramène
à l’enfance du regard

toutes les routes du silence
pour trouver l’inattendu
le rêve de nos âmes libres
et mon appartenance terrienne
aux oiseaux de tes mains
aux forêts de tes mots
où j’aurai pris pays
en marge de l’éphémère

© Francine Hamelin (Saisons murmurantes)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Poésie, Saisons murmurantes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour En marge de l’éphémère

  1. barbarasoleil dit :

    Une marge d’essentiel…
    Très beau…
    Je t’embrasse…

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Les routes du silence pour trouver l’inattendu – Sur le fil, à la lisière du rêve et de la réalité, j’avance et je partage ici mes créations et mes surprises du jour.

  3. chatondaniel dit :

    Très beau poème entre le rêve et l’éphémère ! Bon week-end. Daniel

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.