Le cœur visible

dans le silence argentin de l’aube
je trace au creux de ta main
des chemins de traverse
pour transcender le temps

je ne sais que ces chemins rebelles
où l’éternité
sème des mystères et des roses
où s’abolissent les géographies
pour ne laisser que le paysage
et le cœur visible

et c’est la terre qui nous porte ainsi
mon âme
c’est la terre qui nous aime et qui nous rêve aussi
dans la saison profonde
de nos regards émus

© Francine Hamelin (La maison des oiseaux)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans La maison des oiseaux, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le cœur visible

  1. barbarasoleil dit :

    Seuls ces chemins rebelles savent…
    Que j aime ce poème
    Merci Francine
    Je t embrasse

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.