Élan

percer la nuit à grande lumière de regard
à mesure que l’on naît dans un élan d’aurore
percer l’oubli à mesure de mémoire
retrouver souvenance de braises et d’étincelles
après le temps de marbre
après le froid des heures
et dans la solitude voir le secret du feu

être plus que d’argile
et devenir silence

© Francine Hamelin (L’argile et la flamme)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans L'argile et la flamme, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Élan

  1. barbarasoleil dit :

    Un élan matinal que je prends bien volontiers…
    Bonne journée Francine

    Aimé par 1 personne

  2. jamadrou dit :

    Dans ton texte je vois les moines Chartreux dans le silence de mes montagnes et ses immenses forêts de sapins

    Le Grand Silence
    En Chartreuse
    Ordre contemplatif
    Vœux solennels
    Percer la nuit
    A grande lumière du regard
    Dans l’isolement des montagnes
    Percer le grand mystère
    Dans la neige des heures
    Dans l’immense forêt
    Dans la solitude du cœur
    Dans la marche en sandales glacées
    Prier en contemplation
    Être plus que poussière
    Et devenir silence parmi les pierres

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.