À dessein

tu me diras encore
ce pays de ferveur
où l’ombre s’est perdue
dans les pas d’une enfant
qui ouvre des chemins
comme on va doucement
faire lever des roses

tu me diras encore
ce pays de moissons
où le ciel s’est noyé
dans les yeux d’une femme
qui s’en va vers la mer
comme on va à dessein
refaire l’horizon

© Francine Hamelin (Cosmogonies)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Cosmogonies, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour À dessein

  1. barbarasoleil dit :

    on me rapporte qu’une mûre des bois a retrouvé
    la trace de cette enfant-femme
    et qu’elle s’est établie à l’envers des arbres
    où elle coule une vie heureuse….

    Très beau.
    Je t’embrasse Francine

    Aimé par 1 personne

  2. PIERRE dit :

    C’est vraiment très beau Francine
    Merci

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.