Dans la lumière simple

je nomme une saison au souffle de feuillages
pour que nos corps se penchent sur l’âme des jardins
quand la terre est velours où semer des chansons
parmi les herbes douces et les fresques de roses

je nomme un horizon qui jamais ne finit
pour que grandisse encore la poésie de l’âme
îles d’appartenance  escales dans le bleu
que nos vies toujours dansent dans la lumière simple

je nomme une maison au carrefour des rêves
pour que s’y enracinent les chemins et les mots
dans la respiration de ces arbres qui bercent
dans leurs bras les enfances et les sommeils d’oiseaux

© Francine Hamelin (Cosmogonies)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Cosmogonies, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Dans la lumière simple

  1. barbarasoleil dit :

    j’y ai bu toute l’âme des jardins…
    Magnifique

    Aimé par 1 personne

  2. Que c’est beau 🌟🌟🌟🌟🌟
    MERCI Francine 💓

    Aimé par 1 personne

  3. C’est puissant des mots
    Quand même
    Quand juste le soleil se lève

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.