Cette voie

j’emprunterai toujours cette voie du silence
où l’on entend la voix profonde du vivant
et l´arbre décuplé par le bleu de son rêve
quand l’oiseau y dépose la poussière du ciel

je salue chaque jour la Terre qui me porte
je sens battre son cœur sous chacun de mes pas
et le pays de l’âme en reste tributaire
et les mots que j’écris tout au creux de la nuit

je ne sais pas ma place dans le bruit de ce monde
dans les rouages absurdes de la réalité
j’y passe quand il le faut et j’en sors au plus vite
pour retrouver la route qui mène en poésie

et j’emprunte toujours cette voie du silence
et mon enfance fait l’école buissonnière
sur les sentiers secrets de mon esprit de louve
dans les forêts du rêve où disparaît le temps

© Francine Hamelin (Les routes buissonnières)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Les routes buissonnières, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Cette voie

  1. jamadrou dit :

    Magnifique

    Aimé par 1 personne

  2. barbarasoleil dit :

    Ah l’arbre décuplé par le bleu de son rêve…Que c’est beau…
    Bonne journée Francine

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.