Comme un oiseau

rêver comme un oiseau
saisir au vol le parfum d’une forêt sereine
la couleur des blés au mois d’août
la profondeur d’un lac sur lequel se penche
un ciel plus profond encore
le frémissement des vallées d’herbes
que caresse le vent
chanter aux arbres le voyage de l’eau
de la source au ruisseau au fleuve
le voyage du songe indigo
celui qui va jusqu’à la mer
dans la mémoire des racines

rêver comme un oiseau
dont le cœur bat paisible
dans le nid de tes mains

© Francine Hamelin (Saisons murmurantes)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Poésie, Saisons murmurantes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Comme un oiseau

  1. barbarasoleil dit :

    dans le nid des mains bat le beau…
    C’est magnifique…

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.