Jeanne Moreau – Quelle merveille ton cœur

Paroles de Jeanne Moreau, musique de Jacques Datin.

Du creux de la main au poignet
Sur la veine qui longe le cou
Le long du bras à la saignée
Je sens un frémissement doux

Et là, précisément, sous mon oreille
Il bat obstinément
Quelle merveille ton coeur, ton coeur !

Pour te retrouver dans le noir
Je te cherche du bout des doigts
Je te regarde sans te voir
Avant de glisser contre toi

Et là, précisément, sous mon oreille
Il bat obstinément
Quelle merveille ton coeur, ton coeur !

Je cherche toujours des présages
Mais je refuse les pourquoi
Quand je regarde ton visage
Je me retrouve dans tes bras

Et là, précisément, sous mon oreille
Il bat obstinément
Quelle merveille ton coeur, ton coeur !

Si, la nuit, l’angoisse me prend
Le grand départ, je l’imagine
Je m’effraie comme les enfants
Je me penche sur ta poitrine

Et là, précisément, sous mon oreille
Il bat obstinément
Quelle merveille ton coeur, ton coeur !

Ton coeur, mon coeur

Jeanne Moreau

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Musique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Jeanne Moreau – Quelle merveille ton cœur

  1. barbarasoleil dit :

    Il est des sensations joyeusement rassurantes…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.