Carrefour

un horizon m’attend comme un soleil pensif
au carrefour des vies et des fleuves du temps
à l’envers des miroirs et des mots consumés
dans la danse de braise des oiseaux insensés

et je tiens tout au creux de mes paumes d’argile
des légendes de vent   des énigmes de pierre
des livres de lichens et des chants de roseaux
de gothiques forêts aux feuilles lapidaires

en moi des îles augurent des continents sans fin
des pays de couleurs aux rives indomptées
de longs rêves tissés de safran et d’azur
des terres enluminées du blé de la mémoire

comme cette autre vie aux portes de la mienne
aux routes clandestines des musiques sans âge
là où l’enfance immense parle avec des rosiers
où l’horizon m’attend au carrefour des brumes

© Francine Hamelin (Chants d’un siècle passager)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Chants d'un siècle passager, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Carrefour

  1. barbarasoleil dit :

    Je prends le rêve tissé de safran et d’azur…pour le dérouler encore…
    Bonne journée Francine
    je t’embrasse…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.