Forêt

il y a des nuées d’arbres dans le ciel de septembre
et de grands lacs au bout des rêves de ruisseaux
une enfant est venue ouvrir toutes mes portes
a semé dans le jour des rires et des roses
m’a dit mon nom de louve et mon nom de silence
m’a dit mon corps de terre et mes ailes d’oiseau

il y a des marées bleues dans les replis du ciel
et des étoiles rousses dans l’argile des nuits
une enfant est venue marcher tout près de moi
sur les sentiers sauvages d’un automne naissant
renarde au pas léger   mon enfant-luciole
qui sait mon nom de louve et mes ailes d’oiseau

© Francine Hamelin (Transpercer le ciel)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Poésie, Transpercer le ciel. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Forêt

  1. barbarasoleil dit :

    C’est l’écoute à travers les choses…Quelque chose de plus grand que nous qui nous choisit….
    C’est beau…
    Merci Francine, je t’embrasse

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.