Georges Chelon – Tu sais

Je redécouvre ce chanteur.

Tu sais
Que de matins tremblants
N’aurons pas vu trembler,
Tu sais
Que de soleils couchants
N’aurons pas vu coucher,
Tu sais
Que de fleurs de printemps
N’aurons pas respirées,
Tu sais
Que d’étoiles filantes
N’aurons pas vu tomber.

Tu sais
Combien de rires d’enfants
Qui se seront perdus,
Tu sais
Combien de fruits brûlants
Nous seront inconnus,
Tu sais
Et combien d’amitiés
Nous aurons ignorées,
Tu sais
Combien d’amours cachées
Nous n’aurons su trouver.

Quand viendra l’heure de nous taire
Nous n’aurons pas tout vu,
Quand viendra l’heure de nous taire,
Nous n’aurons rien connu.
Non rien connu

Tu sais
Mais combien de forêts
Aurons-nous mutilées,
Tu sais
Mais combien de chaleur
Aurons-nous gaspillée,
Tu sais
Combien de gouttes d’eau
Aurons-nous pu jeter,
Alors qu’au seuil de notre porte
Une fleur se fermait.

Tu sais
Combien d’espoirs déçus
Aurons-nous fait germer,
Tu sais
Combien de larmes aussi
Aurons-nous fait couler.
Tu sais
Combien de faux-semblants
Nous aurons fait briller,
Mon Dieu combien de peu de bien
Nous pourrons nous vanter.

Georges Chelon

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Musique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.