Nuit voyageuse

me voici au bord
d’une nuit voyageuse
avec une île comme un secret
au creux de mes yeux

loin des rouages factices
d’un monde qui dérive
vers un grand nulle part

à quoi me servirait
d’écrire le visible
toutes ces évidences
aveugles et inutiles
d’un monde d’illusions

je choisis le rêve
et le regard de l’enfance
et ce chemin d’envol et d’âme
la poésie du silence

me donnent raison les oiseaux
qui vont se fondre à l’horizon
bien au-delà des mappemondes
avec une île dans le cœur

 

© Francine Hamelin (tiré de Les routes buissonnières)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Les routes buissonnières, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Nuit voyageuse

  1. barbarasoleil dit :

    J’aime beaucoup….
    Bonne journée MVL

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.