Liens

océan déchiffrable
indéchiffrable amour
voici l’aube sans âge
et la splendeur du jour
et cette douce ivresse
jaillie de source verte
aux forêts de la vie

je suis ce que tu es
et nous sommes fragiles
comme un reflet tremblant
une illusion d’argile
tu es ce que je suis
un oiseau qui chavire
un voilier qui dérive
un nuage qui fuit

chemins vagues de l’eau
divagantes demeures
voici le temps de vivre
voici l’ombre qui meurt
sous les grands astres d’or
levés à l’horizon
des glauques profondeurs

je suis ce que tu es
et nous sommes des îles
reliées d’océan
aux vagues de l’exil
tu es ce que je suis
la marée qui s’étire
la trace d’un navire
aux songes de la nuit

étrangères musiques
voix de houles étranges
voici que me chavirent
des échos infinis
qui ressemblent à des rires
de marées et de flots
en mon âme abyssale

nous sommes fragiles
nous sommes des îles
une illusion d’argile
aux vagues de l’exil

 

Paroles et musique: © Francine Hamelin  (SOCAN)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Textes de chansons. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Liens

  1. barbarasoleil dit :

    Des îles secouées de rires…
    Bonne journée MVL

    Aimé par 1 personne

  2. 🙏☀️🦋🦋🦋🦋🦋🦋🦋

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.