Le bruit (reprise)

En même temps que les gens, le bruit s’est déconfiné, hélas!  Et le silence redevient une denrée rare…  Espèce humaine qui n’a rien appris, et qui retourne pleins gaz à la vie d’avant…

 

y a des jours où j’en ai assez
de tout le vacarme insensé
des jours où j’en ai ras-le-bol
du bruit de notre course folle

j’prendrais un navire
j’m’en irais loin de ce délire
et je suivrais le vent
jusqu’au bout des océans

pour retrouver le silence
qu’il y avait dans mon enfance

quand j’pouvais entendre chanter
les étoiles et l’immensité
quand j’pouvais écouter parler
les arbres avec l’éternité

mais le ciel est rempli d’oiseaux
d’acier qui tombent de très haut
et même au bout de l’horizon
il y a toujours un bruit de fond

y a trop de fureur   trop de cris
y a trop de rage et de folie

les échos s’en vont crescendo
les décibels sont infernaux
chaque fois que j’sors de ma maison
je me heurte au mur du son

la bêtise parle en stéréo
elle s’affiche sur tous les drapeaux
elle vampirise toutes les ondes
elle parasite la mappemonde

et le vide en sa démesure
essaie d’nous avoir à l’usure

il y a des jours où j’en ai marre
de subir tout ce tintamarre
c’est comme un disque qui s’enraye
et qui m’écorche les oreilles

dans un gigantesque engrenage
où le tumulte se propage
même les nuits sont envahies
par l’énorme cacophonie

j’voudrais que se taise la rumeur
de cet univers tapageur

et loin de clameurs éclatées
où je suis une naufragée
j’me réfugie à l’intérieur
de la musique de mon cœur

malgré le bruit tentaculaire
j’entends souvent pleurer la Terre
tous les grands arbres sont coupés
leur mémoire déracinée

le fracas du temps me chavire
il finit par tout engloutir

parfois je m’ennuie du silence
qu’il y avait dans mon enfance

 

Paroles et musique: © Francine Hamelin (SOCAN)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Textes de chansons. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le bruit (reprise)

  1. barbarasoleil dit :

    C’est beau hélas d’une beauté lucide…
    Je me souviens de ma lettre de Houellebecq (que je n’aime pas…) et des réactions vives qu’elle avait suscitée…
    Pourtant il ne suffit pas de jeter au fond d’un caddie le dernier livre à la mode d’un coaching du mieux vivre pour vivre enfin…Non…
    T’envoie mes pensées nues qui ne sont que désir de vivre MVL…

    Aimé par 2 personnes

    • Plus je vois aller l’espèce humaine, plus j’aime les arbres… Il y a de bien beaux humains, mais l’espèce est d’une bêtise sans limites, hélas…. Je reste lucide, mais garde le rêve vivant…
      Je t’embrasse fort…

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.