Anne Sylvestre – Aveu

Magnifique chanson de la grande Anne Sylvestre, de l’album Parenthèses, sorti en 2011.

Ils veulent que la vie soit belle.
Allons, la vie est belle, quoi?
Ils veulent qu’un amour soit fidèle.
J’aime quelqu’un qui n’est pas toi.
Y a du soleil, des fleurs qui poussent.
Ne me regarde pas comme ça!
Il faut s’aimer, la vie est douce.
Si tu m’regardes, je n’pourrai pas.

Sait-on, sait-on jamais ce qu’on trouve?
Où restait la colombe, il y a une louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu’on aime?
Tous les mots que je t’ai dits
Me semblent des blasphèmes.

C’était un amour si tranquille;
Tranquille était mon cœur aussi.
Point d’ennemi dans cette ville,
Point de peines et point de soucis.
Jamais je n’ouvrais la fenêtre.
Ne me regarde pas comme ça!
J’étais ce que je croyais être.
Si tu m’regardes, je n’pourrai pas.

Sait-on, sait-on jamais ce qu’on trouve?
Où restait la colombe, il y a une louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu’on aime?
Tous les mots que je t’ai dits
Me semblent des blasphèmes.

Mais un jour l’ennemi s’annonce,
Il a couru, il est en bas.
Il tire les coups de semonce.
C’était toi, j’entends mon çoeur qui bat.
Moi qui dormais, je me réveille.
Ne me regarde pas comme ça!
Mon Dieu, mon Dieu, que j’étais vieille!
Si tu m’regardes, je n’pourrai pas.

Sait-on, sait-on jamais ce qu’on trouve?
Où restait la colombe, il y a une louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu’on aime?
Tous les mots que je t’ai dits
Me semblent des blasphèmes.

Il n’est plus rien qui me retienne.
Je ne suis plus ce que j’étais.
Si cette femme était la tienne,
J’en suis une autre qui se tait.
Y a du soleil, des fleurs qui poussent.
Regarde-moi, ça passera.
Il faut s’aimer, la vie est douce.
Je pars et ne me retiens pas.

Sait-on, sait-on jamais ce qu’on trouve?
Où restait la colombe, il y a une louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu’on aime?
Tous les mots que je t’ai dits
Me semblent des blasphèmes.

Sait-on, sait-on jamais ce qu’on trouve?
Tu aimais la colombe et je suis cette louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu’on aime?
Tous les mots que je lui dis me semblent des poèmes.

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Musique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Anne Sylvestre – Aveu

  1. barbarasoleil dit :

    Il reste une louve oui..C’est tellement étrange notre nous sous un regard….

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.