Mystère

comme au bout de toutes les mers
sur des navires de varech
l’alchimie du silence
imprègne mes os
dans le rayonnement secret
des nuits d’argile et des marées de sel

dans les pierres vivantes
j’entends battre le cœur du monde
cette mémoire des racines de l’existence
l’indocile liberté de l’enfance

je bois le bleu du rêve
à même l’horizon de la rose des vents
et mes mains ouvertes
attendent que le mystère
doucement s’abandonne

 

© Francine Hamelin (tiré de Le voyage inachevé)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Le voyage inachevé, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Mystère

  1. barbarasoleil dit :

    Indispensable langage des pierres…
    Je t’embrasse
    Bonne journée Francine…

    Aimé par 1 personne

  2. PIERRE dit :

    l’alchimie du silence
    j’entends battre le coeur du monde

    Très beau
    Merci Francine

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.