Avant que de partir

je parle au nom de ces enfances
qui vivent en nos âmes baroques
je parle au nom
de nos silences et de nos rêves partagés
je recueille un peu de lumière
accrochée aux ailes du vent

je parle d’un pays à naître

avant que de partir
avant que de nous perdre
au sillage irisé
des rêves et des saisons

 

© Francine Hamelin (tiré de Chants d’un siècle passager)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Chants d'un siècle passager, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Avant que de partir

  1. barbarasoleil dit :

    Le baroque de l’ame bouleverse heureusement le cours des choses…
    Merci Ma Francine, t’embrasse…

    Aimé par 1 personne

  2. PIERRE dit :

    sillage irisé
    lumière accrochée aux ailes du vent
    naître
    une odyssée dans l’âme

    Merci Francine

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.