J’écoute

j’écoute le silence

je marche dans le temps
avenue de poussière
je marche sur la terre
et j’y cueille des pierres
mémoire de presqu’éternité

j’écoute l’arbre qui contient la forêt
j’entends les racines des âges de légende
et le cheminement des sèves
le murmure ténu
des lumières de rosée sur les feuillages

j’écoute le silence

j’écoute le ruisseau qui augure un grand fleuve
et plus loin
là où l’on dégolfe
j’entends le souffle des espaces de sel
et le bruissement d’une aile d’albatros
et plus loin
plus loin encore le mélopée des sirènes et des étoiles
et la voix ténébreuse des abysses

j’écoute le silence

ce moment de grâce
dans le cœur des pierres
et la respiration des oiseaux
et la danse de l’eau

quelque part sur une avenue de poussière
où je m’efface déjà
pas à pas
comme le temps qui va
et qui pourtant n’existe pas

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Le voyage inachevé, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour J’écoute

  1. barbarasoleil dit :

    Le souffle des espaces de sel…Il a tout à nous apprendre…
    Bonne journée Francine

    Aimé par 1 personne

  2. ibonoco dit :

    Il faut écouter le silence, ce silence de la nuit des temps, ce silence d’où naît la parole, la vie.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.