Les rivières de la nuit

les rivières de la nuit
emportent les noyés
du temps sans visage
ombres fragiles et muettes
d’un monde déjà disparu

les rivières de la nuit
sculptent des mots d’albâtre
et tracent avec l’encre des chants anciens
des poèmes d’étoiles bleues
qui ouvriront les chemins des possibles

les rivières de la nuit
polissent les galets des rêves
que les enfants de l’aurore
offriront aux arbres de parole
aux oiseaux du mystère

à la mémoire des noyés de la réalité

 

© Francine Hamelin (tiré de Le voyage inachevé)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Le voyage inachevé, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Les rivières de la nuit

  1. barbarasoleil dit :

    J’ai entendu les chants anciens, là….
    Bonne journée Francine…

    Aimé par 1 personne

  2. PIERRE dit :

    Très beau

    Merci Francine

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.