Dans l’argile et le sel

dans l’argile et le sel
sont gravés les secrets
d’une mémoire
plus ancienne que le temps
j’y ai trouvé à l’aurore
les signes du silence
les paroles des vents et de la mer
j’ai cueilli les légendes
des pierres si douces
qu’ont polies les vagues
et leurs doigts d’espace bleu

dans la terre profonde
et la danse des arbres
sont tracés les mystères
du cœur et du feu
et j’ai trouvé pays
dans les cantates d’un merle
dans le rêve vivace qui habite l’enfance

sous le sable sont enfouis
tous les pas perdus de l’humanité
les miroitantes illusions
de dieux inutiles
d’une réalité qui s’effrite
d’un monde qui déjà n’existe plus

je ne creuserai pas les dunes

 

© Francine Hamelin (tiré de Le voyage inachevé)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Le voyage inachevé, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Dans l’argile et le sel

  1. barbarasoleil dit :

    Tu as raison, ne creuse pas les dunes pour des dieux inutiles mais chante avec les oiseaux…
    J’aime

    Aimé par 1 personne

  2. PIERRE dit :

    C’est beau comme une nuit étoilée
    L’été

    Merci Francine

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.