Chez moi

loin des fêlures d’un siècle
qui se consume jusqu’à la cendre
dans la cécité des murailles

je suis de nuit et de silence
je suis d’aurore et d’horizon
avançant à pas de louve
parmi les esprits et les âmes
qui peuplent les forêts
de l’enfance inaltérable
parmi les rêves des oiseaux
qui effacent tous les chagrins

ici je suis chez moi
les arbres me l’ont dit

 

© Francine Hamelin (tiré de Le voyage inachevé)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Le voyage inachevé, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Chez moi

  1. barbarasoleil dit :

    Beau comme être partout chez soi et en soi…
    ( pense à rajouter le t manquant au dernier « on »)
    Bonne journée Francine…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.