Les escaliers du temps perdu (reprise)

Je reprends ce texte avec une pensée, en ces temps plutôt chaotiques, pour les gens qui sont en situation d’itinérance et qui sont particulièrement vulnérables.

Près de 5800 personnes sont en situation d’itinérance «visible» au Québec. Une hausse de 8 à 12 % de 2015 à 2018. Sont surreprésentés les Autochtones (en particulier les Inuits) ainsi que les personnes homosexuelles ou bisexuelles. Et on ne compte pas l’itinérance «cachée»… Triste portrait de notre société. (Et depuis que cette étude a été faite les nombres n’ont fait qu’augmenter).

 

aux escaliers du temps perdu
dans les jardins rouillés des heures
poussent parfois d’étranges fleurs
dont on ne sait pas la couleur
car elles ne sortent que la nuit
aux corridors de nos oublis

néons clignotant dans l’ennui
la fatigue éteint les regards
quelqu’un parle de hasard
en déambulant sous la pluie
la vie s’enfuit à cent à l’heure
et un feu rouge pour le coeur

aux escaliers du temps perdu
il y a l’exil   il y a l’errance
les noyés de l’indifférence
ceux qui chavirent sans un cri
dans l’anonymat de la nuit
aux corridors de nos oublis

la ville roule et se déhanche
sur le vide quelqu’un se penche
ayant bu jusqu’à l’ivresse
tous les reflets gris de la pluie
à la mémoire du temps enfui
dans le vide tombe sans bruit

aux escaliers du temps perdu
aux corridors de nos oublis
y a ce silence à bout de bras
et tous ces mots qui n’ont pas d’âme
et tous ces yeux où meurt la flamme
et la vie qui vole en éclats

aux rues de suie et de poussière
aux horloges de l’éphémère
l’éternité se fait fragile
pour les enfants de la nuit
éboueurs des temps de folie
dans les égoûts du paradis

aux escaliers du temps perdu
dans les jardins rouillés des heures
s’ouvrent parfois d’étranges fleurs
dont il ne reste que l’odeur
comme un parfum doux-amer
enraciné dans nos déserts

aux corridors de nos oublis

 

© Paroles et musique: Francine Hamelin (SOCAN)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Textes de chansons. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Les escaliers du temps perdu (reprise)

  1. barbarasoleil dit :

    C’est beau, très…

    Aimé par 1 personne

  2. Si beau.. merci Francine 🙏👏

    J'aime

  3. Marie-Pier Moreau dit :

    Que de beauté…

    Aimé par 1 personne

  4. Merci, Marie-Pier.

    J'aime

  5. Un poème touchant qui exprime une dure réalité des gens de la rue…
    Puissent tes mots, ouvrir les coeurs et laisser entrer la compassion.
    Merci Francine

    Aimé par 1 personne

  6. Un hommage tout en finesse pour ces oubliés…
    Tu as su dire là où parfois les mots manquent. Merci Francine

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.