Debout

arbres de mon enfance
où je me réfugiais
loin du monde des grands

arbres qui m’apprenaient
les chansons de la terre
et les voix des esprits

arbres toujours présents
jalonnant toutes mes routes d’existence
et tous les horizons du temps qui rêve

forêts secrètes du pays que j’habite
arbres amis de mon âme
compagnons de ma solitude voyageuse

arbres dont le cœur embrasse
tout le bleu de l’espace
et toute la mémoire des pierres

arbres de mon enfance qui résiste
debout insoumise et sereine
face au monde et à ses tourments

 

© Francine Hamelin (tiré de Le voyage inachevé)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Le voyage inachevé, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Debout

  1. barbarasoleil dit :

    J’y ai vu la louve gardienne….

    Aimé par 2 personnes

  2. francefougere dit :

    Mon arbre préféré était un grand lilas mauve très ancien dans lequel je pouvais me cacher avec un livre tandis que ma Zita attendait et veillait sur moi. Tout près, une porte en bois très ancienne, la clef dans la serrure, donnant sur une petite rue allant vers la rivière … elle nous envoyait ses libellules.
    Merci à toi – j’ai ce lilas dans le coeur… à jamais.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.