Une porte

franchir la porte de la nuit
et me fondre aux replis bleus
des musiques boréales

seule face à l’immensité
solitude amie
habitée de tout
attachée à rien
enracinée à la terre
libre comme les vents sur la mer
solitude amie des oiseaux
farouche gardienne de l’enfance

ouvrir les livres oubliés du temps
qui disent la mémoire des forêts
la très vieille langue des pierres
y trouver les mots d’un poème
sous la poussière des millénaires
les mots de joie ou bien de peine
les mots de la terre que j’aime

franchir la porte des possibles
et prendre le chemin du cœur

 

© Francine Hamelin (tiré de Chants d’un siècle passager)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Chants d'un siècle passager, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Une porte

  1. Ton poèmes sont trés belles Francine!

    Aimé par 1 personne

  2. Merci beaucoup, Robin. 😊💚

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.