Sans repères

il y a quelque part
un chemin oublié où j’irais bien me perdre
sans balises   sans regrets
dans la poudreuse des étoiles
ou dans la vague bleue et lente
qui précède les nuits d’argile

il y a quelque part
une route inconnue où j’irais voyager
sans repères   sans chaînes
dans la symphonie des forêts
ou dans la joie simple de l’oiseau
qui salue l’arbre

il y a quelque part
un pays poétique où j’irai m’effacer
dans la transparence des pierres

 

© Francine Hamelin (tiré de Chants d’un siècle passager)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Chants d'un siècle passager, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Sans repères

  1. barbarasoleil dit :

    Il rejoint celui-là….

    Paul ÉLUARD
    Recueil : « Le Phénix »
    Il y a sur la plage quelques flaques d’eau
    Il y a dans les bois des arbres fous d’oiseaux
    La neige fond dans la montagne
    Les branches des pommiers brillent de tant de fleurs
    Que le pâle soleil recule

    C’est par un soir d’hiver dans un monde très dur
    Que je vis ce printemps près de toi l’innocente
    Il n’y a pas de nuit pour nous
    Rien de ce qui périt n’a de prise sur toi
    Et tu ne veux pas avoir froid

    Notre printemps est un printemps qui a raison.

    Bonne journée Francine…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.