Comme une vague

le rêve comme la mer reprend toujours ses droits
je suivrai son courant au-delà du temps même
et des horizons mauves d’un soleil déclinant

ni ici ni ailleurs   sans balises et sans phares
sans miroirs   sans reflets   la beauté simple et nue
de l’âme d’un oiseau qui dépasse ses ailes

le rêve comme la mer reprend toujours ses droits
le rêve comme une vague un jour m’emportera

 

© Francine Hamelin (tiré de Chants d’un siècle passager)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Chants d'un siècle passager, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Comme une vague

  1. Très beau Francine…
     » la beauté simple et nue
    de l’âme d’un oiseau qui dépasse ses ailes  » ….coup de coeur, entre autres, pour ce passage….

    Bon dimanche ma belle
    Amitiés

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.