Nord

au nord du nord du silence
il est des étoiles filantes
qui entrouvrent le ciel
comme un torrent la terre

au nord du nord de la mémoire
il est des pays qui se perdent
dans les brouillards nomades
sous le périple des vents

au nord du nord de l’existence
il est une terre d’enfance
dans le sillage des oiseaux
échappant à la gravité du dérisoire

au nord du nord des déserts
il est des horizons où tout s’estompe
pour rejoindre le rêve des pierres
le sable où tout s’efface sous l’érosion du temps

au nord du nord des songes
il y a le fleuve profond du possible
où peut-être enfin se reposer
bleu d’outremer   bleu d’outre monde

 

© Francine Hamelin (tiré de Chants d’un siècle passager)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Chants d'un siècle passager, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Nord

  1. barbarasoleil dit :

    Celui-ci a la belle gravité de la beauté….

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.