Une vie

je n’ai pas comme un chat neuf vies
je n’en ai qu’une et je la vis
à ma façon à ma manière
car c’est ma seule et ma dernière

car c’est celle que j’ai choisie
une poussière dans l’univers
partirai à mon heure aussi
quelques atomes dans la terre

l’enfance invaincue
pour unique bagage

 

© Francine Hamelin (tiré de Chants d’un siècle passager)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Chants d'un siècle passager, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Une vie

  1. cette enfance vive, on la sent dans tous vos textes . C’est une si grande richesse de la posséder toujours.

    Aimé par 1 personne

  2. Julien Leconte dit :

    l’ enfance où l’ innocence reste le prisme qui concentre tous les rêves vierges de peur de tracas de parasites et de désillusions : en bon adulte on y repense et l’ on se voit aujourd’ hui comme accablé par toutes les petites ou grosses misères qui perturbent notre bonheur. Peut-être que le paradis ressemble à cette première époque de notre existence, c’ est ce que j’ espère pour l’ humanité
    Très beau poème avec cette note de « nostalgie » dont vous accompagnez beaucoup de vos écrits : Bravo Francine ! 🙂

    J'aime

  3. Merci beaucoup, Julien. Ça me touche vraiment.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.