Interroger le vent

j’interroge le vent
sur le chemin des nuits
des ombres et des doutes
il emporte mes mots
vers les forêts là-bas
les racines du temps
la terre de mémoire
et l’océan qui sculpte
des chimères de pierre

je cherche le chant des premières aubes
cette lumière au-delà du sommeil
là où s’allège le poids de l’existence
jusqu’à perdre la mort
en des chemins d’azur
à la lisière des abîmes

j’interroge la nuit
de sentiers inconnus
de routes en déroute
de voyage en naufrage
en rives salvatrices

j’interroge le vent
qui efface mes traces
aux sabliers du temps
où je ne serai plus

 

© Francine Hamelin (tiré de Chants d’un siècle passager)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Chants d'un siècle passager, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.