Dire

(Merci à Malyloup pour les «possibles»!)

 

dire l’invisible
et l’indivisible
ce qui habite au creux du paysage
le cœur de la pierre
et la voix des arbres

dire la mer
et la démesure de l’horizon
et le rythme de l’eau
sur les flancs d’une aurore
où il n’y a que la mélopée
du temps vague et l’appel du large
plus loin
toujours plus loin

dire la fragilité des existences
ce qui naît
ce qui meurt
dans la marge des jours
au-delà du regard

pour que reste quelque part
un sillage d’ailes
comme mémoire bleue de l’espace
et des possibles

 

© Francine Hamelin (tiré de Chants d’un siècle passager)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Chants d'un siècle passager, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Dire

  1. malyloup dit :

    les mots comme les esprits s’accordent quand la même essence les compose…….merci francine, pour *tout* 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.