Tout redire

je lierai nom et lieu
afin de tout redire
avec une parole vierge d’usure

je prendrai visage
du paysage de l’envers des miroirs
je prendrai force avec le feu
et corps avec la terre
et regard avec l’eau
et souffle avec l’air
aux quatre directions
du temps qui jamais ne commence
et jamais ne finit

alors je toucherai
l’autre face des choses
et l’alchimie des sources
et les migrations d’outardes
dans le cycle des saisons sauvages

je prendrai musique des fleuves
et des racines profondes
des arbres sacrés

je nommerai
la tendresse des rochers oubliés
la grande mémoire des océans
l’étrange harmonie des blés sous le vent

et le silence me nommera avec mon âme nue

 

© Francine Hamelin (tiré de Chants d’un siècle passager)

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Chants d'un siècle passager, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Tout redire

  1. Robin Smith dit :

    J’adore l’hiver 🙂.

    J'aime

  2. jamadrou dit :

    j’aimerais
     » prendre force avec le feu
    et corps avec la terre
    et regard avec l’eau
    et souffle avec l’air »
    et faire du grand silence ma mélodie.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.