Mozart – Symphonie concertante pour violon, alto et orchestre en mi bémol majeur:Andante

Au collège où j’étudiais, il y avait une activité (facultative) sur l’histoire de la musique. Nous étions une dizaine d’élèves à prendre nos heures de récréation pour y assister. C’était une femme extraordinaire, qui approchait les 80 ans, qui venait nous transmettre sa passion pour la musique, du Moyen-âge à l’époque contemporaine. Un jour, comme elle parlait de Mozart, une élève lui a dit: «Mozart, c’est léger!» et elle a répondu qu’il y avait aussi chez Mozart profondeur et tristesse. Et elle nous a fait entendre cet Andante. Un moment de pure beauté. Avec Iona Brown au violon et Nobuko Imai à l’alto.

Que la nuit vous soit douce, que le jour vous soit bon…

 

A propos Francine Hamelin

Écrivaine, peintre, sculpteure de pierre, auteure-compositrice-interprète.
Cet article a été publié dans Musique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.